Fernandez accepte les critiques

Publié le , modifié le

L'entraîneur Jean Fernandez a affirmé mardi qu'il acceptait "les critiques, surtout celles de son président" lors d'une conférence de presse précédant la rencontre face à Lorient mercredi à la Mosson lors de la 16e journée de Ligue 1.

J'accepte les critiques, surtout les critiques de mon président, qui a le droit de dire ce qu'il a envie de dire et de la façon dont il le dit. Je le connais depuis des années et des années, je sais comment il peut réagir après une défaite", a déclaré l'entraîneur montpelliérain.

Il a expliqué que "le mécontentement" de son président, Louis Nicollin, n'était "pas lié à la composition d'équipe mais à un ou deux problèmes". Au lendemain de la défaite à Marseille (2-0), le président Nicollin avait estimé samedi dans une interview publiée sur le site du quotidien Midi-Libre "qu'il avait fait une connerie" en recrutant Fernandez.

Jean Charbon