Nabil Fekir (Olympique Lyonnais)
Nabil Fekir (Olympique Lyonnais) | PHILIPPE DESMAZES / AFP

Fekir doit confirmer ses belles promesses

Publié le , modifié le

Le jeune milieu offensif de Lyon, Nabil Fekir, 21 ans, a un profil de révélation de l'année en Ligue 1 mais doit gagner en constance pour confirmer ses belles promesses de la saison dernière. En 2013-2014, il a participé à 11 matches, dont six comme titulaire, avec un coup d'éclat - un but et deux passes décisives - le 27 avril contre Bastia (4-1). Milieu gauche dans un système en 4-2-3-1 entre la 4e et la 10e journée, il est devenu meneur de jeu, dans une disposition en 4-4-2, à partir de la 33e.

Jeudi à Gerland, contre le club tchèque de Mlada Boleslav en match retour du 3e tour préliminaire de Ligue Europa (2-1), ce petit gabarit mais robuste  (1,73 m, 72 kg), très doué techniquement, a été à l'origine de l'ouverture du  score par Alexandre Lacazette. "Il a fait une bonne préparation. Il s'est donné les moyens de jouer, mais ce qui manque souvent à ces jeunes, c'est la régularité sur le long terme. J'attends donc de lui qu'il ait de la contuinité dans son investissement et ses performances. Il aura franchi un palier s'il y parvient", estime Hubert  Fournier, l'entraîneur de l'OL.

"Il est encore, quelque part, en post-formation. J'aime bien son parcours, sinueux. Il a dû faire son sac pour aller s'entraîner à 18h00 sur des terrains parfois difficiles. Il a conscience de la chance d'être dans un effectif  professionnel, à l'OL. Il le vit pleinement, avec beaucoup de coeur et d'envie.  Cela se voit sur le terrain", ajoute-t-il.

Parti pour mieux revenir

Arrivé à l'OL à 13 ans, en provenance de Caluire (Rhône), Fekir en était reparti deux ans plus tard.  Jugé insuffisant dans sa catégorie d'âge, il avait rejoint le FC Vaulx, en banlieue, avant de passer un an à l'AS Saint-Priest, en  U19, où ses performances ont convaincu les recruteurs lyonnais de le reprendre. "Nous espérons tous qu'il sera l'un des joueurs à suivre. Nous ne sommes qu'en août et il sera jugé sur l'ensemble de la saison", insiste Hubert  Fournier, privé, au même poste, de Yoann Gourcuff et Clément Grenier, en  convalescence.

"Mon objectif est d'être titulaire, mais cela passe par les choix de l'entraîneur. Meneur de jeu est mon poste de prédilection, auquel j'évolue depuis que je suis tout petit, mais j'essaie toujours de donner le maximum,  quelle que soit ma position sur le terrain", souligne Fekir. "L'an dernier, j'essayais parfois de faire la différence individuellement, peut-être pour me montrer. L'entraîneur m'a donné des consignes bien précises. Il attend que je donne des solutions au milieu, dans un rôle de relayeur, et  que je cherche à créer le danger dans les 30 derniers mètres", précise-t-il.

Son bagage technique peut lui permettre aussi d'évoluer à droite, "pour entrer et tirer du gauche", relève Bernard Lacombe, ancien attaquant et  conseiller du président lyonnais Jean-Michel Aulas. Nabil Fekir a donc toutes les cartes pour, à son tour, s'inscrire dans la lignée des joueurs offensifs de talent formés ou révélés à l'OL, comme Fleury Di Nallo, Lacombe, Serge Chiesa, Florian Maurice ou... Karim Benzema.

AFP