Falcao
L'attaquant de l'AS Monaco, Radamel Falcao | AFP - VALERY HACHE

Falcao encore forfait à Guingamp

Publié le , modifié le

L'attaquant vedette de l'AS Monaco Radamel Falcao, toujours touché à une cuisse, manquera samedi à Guingamp sa quatrième journée consécutive de Ligue 1, fait savoir jeudi le club. Une nouvelle absence qui soulève de nombreuses questions.

Rien depuis cette sortie anticipée à Nantes à la 63e minute. Le 24 novembre dernier, Radamel Falcao jouait ses dernières minutes avec l'AS Monaco. Depuis ce remplacement par Anthony Martial, l'attaquant colombien n'a plus foulé une pelouse, hormis celle de la Turbie lors des entraînements auxquels il a participé, ratant les rencontres face à Rennes, Nice et Ajaccio. Il ne participera pas à la prochaine non plus contre Guingamp. "Radamel Falcao poursuit son traitement de la gêne musculaire (cicatrice d'une lésion ancienne de l'ischio-jambier) qui reste douloureuse. L'amélioration est progressive mais ne permet pas sa participation au prochain match", a annoncé l'ASM dans un communiqué.

Une version confirmée par Claudio Ranieri lui-même : "Il ne sera pas présent contre Guingamp, a expliqué le technicien italien. Lui et moi espérons qu'il sera présent pour le match contre Valenciennes (lors de la 19e journée de L1, ndlr)". Et même si cette absence lui réussit plutôt bien - l'ASM a remporté les trois matches disputés sans lui, face à Rennes (2-0), Nice (3-0) et Ajaccio (1-0) - la question Falcao fragilise le club monégasque. Grand artisan du bon début de saison (7 buts en 7 rencontres) et tête de gondole du projet de l'ambitieux président Dimitri Rybolovlev, Falcao ne dit rien. Il n'apparaît pas dans les tribunes de Louis II et son comportement soulève des questions.

"Pas de malaise"

Recruté par l'ASM pour 60 millions d'euros, il est actuellement le meilleur buteur du club, avec neuf réalisations en championnat. Sans être extrêmement convaincant dans le jeu. Mais la recrue-phare faisait le travail. Avant de disparaître peu à peu de la circulation et d'être remplacé à trois reprises par un Claudio Ranieri sans état d'âme. Est-ce là l'une des raisons d'une absence qui dure? Faire payer à son entraîneur un traitement qui n'est pas en équation avec le statut du joueur? Seul le joueur à la réponse, mais comme celui-ci ne dit rien, l'heure n'est qu'aux suppositions. Ses partenaires tentent en tout cas d'éteindre l'incendie.

"Dès qu'il y a une petite chose, vous (les médias, Ndlr) vous engouffrez  dedans. Je n'ai pas l'impression qu'il y ait de malaise. Mais même si je vous le dis, vous allez continuer. C'est le jeu. Pour nous, il n'y a pas de souci", a assuré Jérémy Toulalan. "Ce qui se dit autour de lui, je ne pense pas que cela nous gêne, que ça  nous perturbe, a souligné l'ex de Nantes et Lyon. Et on l'a démontré. J'ai connu ça. Le plus embêtant, c'est pour lui. Le plus embêté, c'est lui. Il aimerait être sur le terrain. Car on continue à avancer sans lui, même si ce serait forcément mieux avec lui."

Vers un départ?

L'autre rumeur qui enfle outre-Manche et au-delà des Pyrénées est que le Colombien préparerait sa sortie. Si le Real Madrid reste attentif à sa situation ("Nous savons qu'il veut venir au Real" avait lâché Florentino Pérez mi-octobre), l'heure n'est pas à un transfert. Ni même à un prêt comme croit le savoir le programme Tiki Taka qui évoquait une demande de l'attaquant de partir pour un club jouant les 8e de finale de la Ligue des Champions l'année prochaine. En Angleterre, la piste la plus sûre mène à Chelsea. Roman Abramovitch a tenté par deux fois d'attirer l'attaquant dans ses filets et José Mourinho - dont l'agent est le même que Falcao, Jorge Mendes - suit le joueur. Mais là encore, le discours officiel est clair. "Personne ne partira ni n'arrivera en janvier. Je continuerai avec mes trois attaquants actuels", a affirmé le technicien portugais.

Du côté de la principauté, on n'imagine même pas un départ qui serait catastrophique pour l'image et la stratégie de Rybolovlev. "Des blessures comme ça, ça m'est déjà arrivé. On a l'impression qu'on ne va pas s'en sortir et on fait tout pour (s'en sortir,  Ndlr). Le plus important, c'est qu'il revienne au top parce qu'on aura besoin de lui durant la saison", a déclaré Toulalan. Pour le Français comme pour ses partenaires et ses dirigeants, il ne fait pas de doute que Falcao va continuer sur le Rocher. Si le joueur rejoue face à Valenciennes, la polémique prendra fin. Sinon, elle repartira de plus belle.