Montpellier chute
William Remy et Bryan Dabo espèrent entraver la chute de leur équipe. | STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Face à sa bête noire monégasque, Montpellier espère sortir de la crise

Publié le , modifié le

Auteur du plus mauvais début de saison de son histoire, Montpellier espère se ressaisir face aux Monégasques, ce jeudi, dans le cadre de la septième journée de championnat.

Les semaines se suivent et se ressemblent pour Montpellier. Cinq défaites et un nul : tel est le mauvais bilan dressé par le MHSC à l’aube de sa 7e rencontre de la saison. 19e du championnat, les hommes de Louis Nicollin ont tout intérêt à se ressaisir pour espérer voir le bout du tunnel. Et se rapprocher de la sortie de la zone rouge dans laquelle ils se sont embourbés dès la première journée.

Face à l’AS Monaco, 11e pour l’instant de Ligue 1, la tâche sera ardue pour les Montpelliérains. En effet, la dernière victoire du MHSC au stade de la Mosson face au club du Rocher remonte à 1990. Il y a quinze ans, Montpellier s’était imposé face aux Monégasques 2-1. Depuis, seize rencontres se sont déroulées dans le stade héraultais, sans aucune victoire. Pourtant, il semblerait que les joueurs de Rolland Courbis aient de l’espoir, avant d’aller affronter leur bête noire. « Notre début de saison raté nous oblige à avoir conscience que tout sera dur jusqu'à la fin. Quelque part, on a la chance d'être déjà au courant. Alors que d'autres équipes ne le savent pas encore », a en effet confié l’entraîneur montpelliérain en conférence de presse.

"Ça ne peut pas durer"

Le MHSC a montré un meilleur visage à Caen samedi dernier que celui affiché en début de saison, malgré la défaite 2-1. Une défaite presque normale selon Courbis, qui s’explique : « Les matches sont compliqués à préparer et à jouer. Franchement, on a tout le temps rencontré des équipes en forme (Rennes, Caen, Saint-Étienne et le PSG, ndlr), avec qui on a presque fait jeu égal sans grappiller un point. Mais ça ne peut pas durer ».

Habituel sauveur des clubs en situation désespérée, Rolland Courbis se trouve ici en bien mauvaise posture auprès de son club, mais préfère positiver. « Il reste 32 matches, une dizaine de victoires et de matches nuls à obtenir pour aller chercher le maintien, c’est notre seul objectif maintenant », avoue-t-il, se montrant même ravi du retour de blessure de Martin, ainsi que du retour sur le terrain de Yatabaré. L'attaquant Souleymane Camara, qui a repris  l'entraînement depuis le début de la semaine  n'est pas encore opérationnel. Le  gardien Geoffrey Jourdren, opéré mardi d'une luxation de l'épaule droite, est  absent pour plusieurs mois. Le milieu de terrain Morgan Sanson (genou) poursuit  sa convalescence.

Monaco sans Toulalan ni Moutinho​

Le club du Rocher se déplace à la Mosson sans Jérémy Toulalan (touché à la cuisse) et Joao Moutinho (adducteurs). Si Leonardo Jardim peut compter sur le retour de  Nabil Dirar, qui était touché à une hanche, il devra en revanche encore se  passer de Lacina Traoré (troisième et dernier match de suspension après une  exclusion en CFA) ainsi que de Helder Costa (opération à un pied).

La victoire est plus qu’obligatoire si Montpellier souhaite sortir au plus vite de la zone rouge et en finir avec ce début catastrophique. Contre leur bête noire monégasque, ça paraît bien compliqué.