Lille Nice
Lille et Nice n'ont pu se départager. | DENIS CHARLET / AFP

Face à Nice, Lille rate à nouveau le coche

Publié le , modifié le

Dans l’antre du stade Pierre Mauroy, Nice et Lille n’ont pu se départager au terme d'un match plaisant, avec de nombreuses occasions. Sur le score de 1-1, les deux équipes limitent la casse, mais le score n'arrange personne.

Sur le papier, le match s’annonçait déjà équilibré entre deux équipes qui ont connu le même entraîneur : Frédéric Antonetti, actuel coach des Nordistes. Lille n’a plus gagné en Ligue 1 contre Nice depuis 2012, mais l’arrivée d’Antonetti à la place d’Hervé Renard a remotivé les Dogues, qui n’ont connu qu’une seule défaite en huit journées de Ligue 1, et qualifiés pour les 16e de finale de la Coupe de France. Toujours dans la course à l’Europe, les Aiglons de Claude Puel ont entamé l’année 2016 plus difficilement, avec une défaite en Coupe de France face à Rennes, aux tirs au but.

Le match se joue dès la première mi-temps, avec le but de Yassine Benzia dès la dizième minute.  Le Lillois parvient à trouver le petit filet, et surprend Cardinale. Il signe là son cinquième but de la saison, et permet aux siens d’ouvrir la marque. Nice a la possession du ballon en première période (56%), mais c’est bel et bien le LOSC qui se montre le plus dangereux. Les Aiglons parviennent malgré tout à réduire la marque en toute fin de mi-temps, avec cette égalisation de Niklas Hult, d’une frappe du pied droit.

Lille, qui doit faire sans Sofiane Boufal, meilleur buteur du club cette saison (cinq buts), essaie de réagir à la sortie des vestiaires. Eric Bauthéac trouve la transversale à la 63e. Les Lillois continuent de pousser, mais subissent, également. Enyeama est obligé de sortir une superbe parade à la 73e minute, pour repousser la frappe de Franck Honorat. Ce sont d’ailleurs les Niçois qui se crééent la dernière occasion de la rencontre, avec la tête de Paul Baysse dans la surface, où Enyeama doit à nouveau réaliser une belle parade pour sauver les siens. 1-1, le score aurait pu être alourdi des deux côtés. Lille aurait pu se rapprocher du top 10, quand Nice aurait eu la possibilité de remonter à la quatrième place. Occasions manquées.

Les réactions : 

Frédéric Antonetti (entraîneur de Lille):  "J'ai vu de bonnes choses, on a empêché Nice de s'exprimer. J'ai quelques  regrets sur des situations mal négociées. On a parfois manqué de clairvoyance  et de lucidité. Nous avons eu les meilleures occasions et la volonté de gagner.  Il faudra plus de justesse et de réussite. Il y a beaucoup de bonnes choses sur  lesquelles on peut s'appuyer comme l'état d'esprit exemplaire. Je suis frustré  que les joueurs n'aient pas été récompensés de leurs efforts. Aujourd'hui on  est en déficit de victoires. (Sur l'absence de Sofiane Boufal) Sofiane est  diminué depuis trois jours. Il a ressenti des douleurs au genou et ce matin  (dimanche) il ne se sentait pas à 100%."

Claude Puel (entraîneur de Nice): "Je vous laisse le soin de dire si le  résultat est mérité ou pas. C'est un bon point car on est passé à travers notre  première mi-temps. Le Losc avait de bonnes intentions et imposait un gros  pressing. Nous on n'y était pas. Revenir au vestiaire à la mi-temps sur un  score de parité c'était bien payé. En seconde période, sans être dominateur, on  a équilibré les débats. On a des situations, eux ont des occasions. On a su  revenir avec plus de densité, d'équilibre et de qualité. On était très loin de  ce qu'on est capable de faire donc ramener un point dans ces conditions c'est  bien. On va se satisfaire de ce point."