Face à Nice, Lens a l'occasion de se rassurer avant la trêve

Face à Nice, Lens a l'occasion de se rassurer avant la trêve

Publié le , modifié le

Après deux nuls encourageants et un passage pour l'instant positif devant la DNCG, Lens a l'occasion de se rassurer encore davantage avant la trêve, en recevant Nice vendredi à Amiens, en match avancé de la 19e journée de L1, la dernière de la phase aller. Pour aborder les fêtes avec un peu plus de légèreté, les Lensois se fixent pour objectif de sortir de la zone rouge. Une victoire pourrait peut-être leur permettre d'y parvenir. Mais attention aux Niçois qui certes naviguent en milieu de tableau, mais ne comptent finalement que cinq points d'avance sur le premier relégable, et entendent profiter de cette dernière sortie pour s'en éloigner.

Ce match a priori anodin revêt finalement de l'importance, surtout pour des Lensois, pas épargnés par les difficultés cette saison, et qui veulent s'en remettre à la vérité du terrain. "19 points, ce serait beau, grandiose même pour nous, glisse Antoine Kombouaré. Avec tous les problèmes qu’on a eus…" C'est dire si les Sang et Or, qui plafonnent à la 19e place avec 16 points, espèrent beaucoup de cette rencontre. Car maintenant Lens respire un peu mieux depuis son passage devant la DNCG mardi: son interdiction de recrutement a été levée et le club nordiste achève l'année civile sur une note positive.

Kombouaré mise sur l'état d'esprit

Reste à transposer cette bouffée d'air sur la pelouse. Antoine Kombouaré ne s'y est pas trompé qui a insisté auprès de ses joueurs sur la nécessité de s'imposer en mettant en avant leurs qualités de combat. L'état d'esprit, en effet, est le meilleur allié des Lensois cette saison. Et sur cette qualité-là, ils peuvent finir l'année hors des places de relégables où ils se trouvent depuis six journées. Avec en ligne de mire les matches retour...Et même si d'autres paramètres extra-sportifs doivent entrer en ligne de compte, au moins les joueurs veulent-ils tout faire pour ce qui est de leur domaine sur le rectangle vert.  

Du côté niçois, il est un peu plus difficile de se prononcer quant au visage que montreront les Aiglons. Parfois appliqués, d'autres fois plus brouillons, les Azuréens représentent l'archétype de l'équipe de L1 irrégulière dans ses résultats mais aussi dans le contenu de ses matches. Claude Puel va sans doute bousculer un peu ses joueurs pour qu'ils ne tombent pas dans une certaine nonchalance qui pourrait les mettre en difficultés dans la deuxième partie de championnat.   

Le programme de la 19e journée

Christian Grégoire