bordeaux bastia
Face à Jean-Louis Leca, Enzo Crivelli ne sera pas parvenu à trouver le chemin des filets. | NICOLAS TUCAT / AFP

Face à Bastia, Bordeaux retrouve des couleurs mais pas la victoire

Publié le , modifié le

Bordeaux a concédé un nul en fin de match contre Bastia (1-1). Après l'ouverture du score de Diego Contento, les Bastiais ont égalisé par l'intermédiaire d'Axel Ngando. Pour le premier match d'Ulrich Ramé à la tête des Girondins, Bordeaux a montré de bonnes choses offensivement mais également un manque de réalisme et une défense encore fébrile.

Ulrich Ramé rêvait sans aucun doute d’une victoire pour son premier match à la tête du club où il a passé la majorité de sa carrière. L’ancien gardien aura touché du doigt son objectif pendant trois minutes avant de voir son équipe concéder une égalisation un match nul contre Bastia (1-1). Diego Contento a été à l’œuvre sur les deux buts. Sur le premier, il a trompé Leca, pas impérial, d’une frappe à ras-de-terre de 35 mètres. Sur l’égalisation bastiaise, il a lâché le marquage d’Axel Ngando. Le joueur prêté par Rennes est alors pour profiter d’une sortie mal calculée de Prior, lobé par le centre de Danic, et envoyer le ballon dans les filets bordelais.

Bordeaux intéressant devant, fébrile derrière

Après une première aussi terne que la grisaille couvrant actuellement une grande partie de la France, Bordeaux a semblé plus libéré en deuxième période. Pour tenter de faire sauter la banque bastiaise, le dynamiteur s’appelait Adam Ounas. L’ailier bordelais a multiplié les percussions balle au pied. Mais il a parfois manqué de lucidité, comme sur cette incursion par la droite de la surface où les lois de la physique ne permettaient aucun espoir de voir sa frappe, dans un angle très très fermé, rentrer. Un renouveau offensif, non-récompensé jusqu’au but de Contento (82e), mais une fébrilité défensive toujours présente. Jérôme Prior, préféré à Paul Bernardoni par Ramé, a retardé l’échéance à deux reprises avant de céder. Les deux fois face à Floyd Ayité. Sur une tête de l’attaquant tête d’abord à 0-0, puis dans un duel à 1-0 (82e). Deux belles parades avant de céder, trop court sur le centre de l'égalisation. 

Hugo Monier @hgo_mon