Mario Balotelli expulsé face à Lorient
Mario Balotelli, bouche bée, devant la décision de Monsieur Thual de lui donner un second carton jaune synonyme d'expulsion | VALERY HACHE / AFP

Expulsé face à Lorient dimanche, Mario Balotelli pourrait être disculpé

Publié le , modifié le

Buteur puis expulsé pour deux cartons jaunes en six minutes, Mario Balotelli a connu un dimanche mouvementé face à Lorient. Le deuxième avertissement par l'Italien était sévère de l'avis général, Monsieur Thual l'arbitre de la rencontre, l'a reconnu auprès de Pascal Garibian, directeur technique de l'arbitrage.

La nuit porte conseil et le visionnage des images d'un match peut, parfois, s'avérer être utile. Olivier Thual, arbitre du match Nice-Lorient (2-1), en est la preuve parfaite aujourd'hui. Dimanche, il a été le grand acteur de la fin de partie au grand dam de Mario Balotelli dont il a chipé la place. Buteur pour donner la victoire aux siens, l'Italien a retiré son maillot pour célébrer sa quatrième réalisation de la saison et été logiquement averti. Mais six minutes plus tard, il a semblé se chauffer avec Steven Moreira. C'est en tout cas ce que pensait Monsieur Thual qui l'a averti une seconde fois et donc expulsé. "Olivier Thual a visionné le match, explique Pascal Garibian à L'Equipe.fr. Bien sûr, il a convenu que les deux cartons jaunes (contre Balotelli et Moreira) ont été sortis précipitamment et n’auraient pas dû être donnés".

"Images parlantes"

"Les images sont tellement parlantes", a commenté le président de Nice, Jean-Pierre Rivère. "L'arbitre a fait une erreur, tout le monde en commet, moi, le premier", a ajouté le dirigeant, qui "pense que M. Thual fera de lui-même un rapport annulant cet avertissement". "Il y a des actions pour lesquelles on peut avoir des doutes. Pas dans ce cas. Le Lorientais le provoque du regard, Mario tourne la tête. Il a eu un très bon comportement", poursuit le président de l'OGC Nice. La suite se passera jeudi lors de la commission de discipline pour laquelle "l'arbitre est à la disposition de la commission de discipline pour dire officiellement" qu'il reconnaissait s'être trompé. Reste à savoir désormais ce que sera la décision de ladite commission. En fond, la question de savoir si Mario Balotelli pourra participer au choc entre Nice et Lyon le 14 octobre prochain.