Sochaux Evian Kanté Berigaud 052014
Kanté et Sochaux n'ont pas réussi à se sauver face à Thonon lors de la 38e journée de Ligue 1 | AFP - Sébastien Bozon

Evian-Thonon condamne Sochaux à la L2

Publié le , modifié le

Revenu de nulle part dans la course au maintien, Sochaux était en passe de réaliser un formidable exploit… mais les hommes d’Hervé Renard n’ont pas réussi à gravir la dernière marche bien trop haute samedi face à Evian/Thonon lors de la 38e et dernière journée de L1. Ils s’inclinent lourdement 3-0 sur leur pelouse et joueront en Ligue 2 la saison prochaine, après 66 saisons passées dans l'élite.

Si Sochaux avait réussi ces deux dernières saisons à se sauver lors de la dernière journée, son formidable parcours depuis la 23e journée - 4e au classement sur cette période avant le match de samedi - n'aura cette fois-ci été qu'un vain combat. En assommant les locaux d'une volée acrobatique magistrale dès la 8e minute, le joueur de l'ETG Daniel Wass a desserré l'étau d'entrée (1-0). Et le 2e but d'Angoula sur corner juste avant la mi-temps (2-0, 42e), a scellé les destinées des deux clubs. 

Après le but de Wass, et plus encore après celui d'Angoula, les vagues sochaliennes ont déferlé dans la moitié de terrain savoyarde, mais l'organisation sans faille des hommes de Dupraz a déjoué les offensives des Sochaliens. Sur les bancs, entre Dupraz l'électrique et Renard l'élégant, ce sont aussi deux styles qui se sont affrontés, sans l'animosité que l'on pouvait supposer après une semaine de "joutes verbales" entre les deux hommes.

Le rêve du maintien s'envole pour Sochaux

Renard a joué son va-tout rapidement, faisant entrer un attaquant de plus, Bakambu, à la mi-temps. Plus fort encore, il a fait sortir le même Bakambu, maladroit et rétif, 25 minutes plus tard, pour le remplacer par Mayuka. Sur l'action qui suivit, la contre-attaque permettait à Wass de signer un doublé (3-0).

La réussite, pour ce match décisif, n'était pas sochalienne. Contout (47), Ayew (52), Sinkala (66) ont tout tenté lors d'un deuxième acte à sens unique, en terme d'initiative. L'espoir du maintien, que Renard avait réussi à instituer dans les esprits, n'était bien finalement qu'une belle illusion pour les Doubistes. 

Gilles Gaillard