Eric Tie Bi
Eric Tie Bi au milieu des Monégasques | AFP PHOTO / JEAN-PIERRE CLATOT

Evian crée la sensation contre Monaco

Publié le , modifié le

Evian Thonon Gaillard a décroché trois points déterminants en vue du maintien, ce samedi devant son public en battant l’AS Monaco (1-0), deuxième de Ligue 1. Cette victoire permet aux Haut-Savoyards, 17e, de creuser un petit écart sur la zone rouge, où Valenciennes n’a pu faire mieux qu’un match nul à Montpellier (0-0). Après avoir mené 2-0 contre Toulouse, la lanterne rouge ajaccienne n'a pas réussi à tenir son avance (2-2) et voit ses craintes de relégation se confirmer de semaine en semaine.

En infligeant à l'ASM son deuxième revers de l'année (les Monégasquent s'étaient déjà inclinés contre Saint-Étienne le 1er mars), l'ETG a réalisé un authentique exploit ce samedi. Dix-septièmes, les hommes de Pascal Dupraz n'en sont certes pas à leur coup d'essai : ils avaient déjà battu le PSG début décembre, dans ce même Parc des sports d'Annecy. Mais en marquant le penalty victorieux en toute fin de match (84e), Cédric Mongongu a offert aux siens un énorme bol d'air.

Monaco défait mais pas inquiets

En effet, les Haut-Savoyards reviennent au classement à hauteur du Stade Rennais (16e) -qui affronte le SC Bastia dimanche- et affichent désormais cinq points d'avance sur Valenciennes, premier relégable, tenu en échec à Montpellier (0-0), et huit longueurs sur Sochaux, qui a concédé le nul plus tôt dans l'après-midi contre l'OM (1-1).

L'ASM, s'il ne reviendra probablement plus sur le PSG (13 points d'écart), ne s'inquiète pas non plus pour autant puisqu'il possède neuf points d'avance sur le troisième, Lille, qui recevra Guingamp dimanche après-midi. Ajaccio peut en revanche commencer à paniquer : alors qu'ils menaient 2-0 à la demi-heure de jeu, les Corses se sont fait rattraper par Toulouse (Sylla, 37e, et Chantome, 60e), et auraient même pu s'incliner si Guillermo Ochoa n'avait pas stoppé le penalty de Jonathan Zébina à la dernière seconde du temps additionnel. 

Nantes et Lorient restent englués

Dans les autres matches de milieu/bas de tableau les Nantais ont remporté un point précieux à la Beaujoire, contre Bordeaux (0-0), même s'ils auraient pu repartir avec la victoire s'ils avaient fait preuve de plus de réalisme. Bien lancé par Aboubakar avant la mi-temps, les Lorientais se sont eux aussi contenté d'un nul décevant, arraché par le Stade de Reims grâce à une réalisation d'Odair Fortes. Merlus et Canaris restent au coude-à-coude au classement, respectivement 12e et 13e avec 37 points au compteur.