Le but de Koné pour Evian co,ntre Lorient
Le Savoyard Koné s'élève plus haut que la défense lorientaise | AFP - JEAN-SEBASTIEN EVRARD

Evian coule Lorient, Lille se relance

Publié le , modifié le

Vainqueur de son premier match mercredi, Evian-Thonon a doublé la mise en s'imposant (2-0) à Lorient qui enregistre sa 4e défaite de rang, lors de la 8e journée de Ligue 1. Les Savoyards cèdent ainsi leur place de lanterne rouge à Guingamp, vaincu à Montpellier (2-1), et passent devant Reims, battu à Metz (3-0). Le promu messin se retrouve, ce soir, au niveau de Bordeaux, Saint-Etienne et le PSG. Lille a bien digéré sa première défaite de la saison en battant Bastia (1-0) dans le Nord, pour reprendre provisoirement le rôle de dauphin de l'OM avant les matches de dimanche.

Evian-Thonon était presque au fond du trou. Sans victoire jusqu'à cette semaine, l'équipe avait tout d'un relégable en puissance, après avoir évité de justesse l'ascenseur la saison passée. Mais en battant mercredi Lens (2-1), et en venant ce soir s'imposer sur la pelouse synthétique de Lorient (1-0), les hommes de Pascal Dupraz ont laissé les doutes aux autres. Et leur vaincu du soir en a plein. La succession de Christian Gourcuff se révèle particulièrement délicate pour Sylvain Rippol, qui a vu ses troupes enchaîner un quatrième revers de rang, et le deuxième à domicile. Pire encore, après Reims, un autre rival pour le maintien est venu l'emporter au Moustoir. Evian-Thonon a pris les Bretons à froid en ouvrant le score dès la 2e minute sur une belle tête de Djakaridja Koné, bien servi par Wass sur un coup franc. Et l'inoxydable Barbosa a doublé la mise à la 79e minute du pied gauche, pour offrir une fin de match sereine à ses coéquipiers. Les Lorientais ne doivent leur maintien hors de la zone de relégation qu'à une meilleure différence de buts, aux dépens d'Evian, justement, qui relance tout en bas de tableau. L'ombre de Christian Gourcuff est de plus en plus présente au Moustoir. 

La succession est également lourde à assumer à Reims. Jean-Luc Vasseur, malgré deux succès de suite contre Toulouse (2-0) et à Lorient (1-0), n'a pas pu éviter une 5e défaite. A Metz, les Rémois ont perdu un match important, et ont en plus perdu deux joueurs, exclus. Falcon avait trouvé le chemin des filets de la tête à la 48e, Kashi l'imitait à la 71e d'une superbe tête également pour le promu. Entre les deux buts, Mavinga avait écopé d'un deuxième avertissement (66e), synonyme d'expulsion pour un tacle irrégulier qui l'avait, en outre, blessé. Il est sorti sur une civière. Et en fin de match, c'est Albaek qui voyait rouge, pour un tacle les deux pieds décollés sur le premier buteur du soir. Falcon a pris sa "revanche" en inscrivant un doublé dans le temps additionnel (90+2). Après le (5-0) à Marseille, ce (3-0) en Lorraine donne à cette semaine des allures bien sombres. Reims n'échappe à la place de dernier qu'au prix de la sixième défaite de Guingamp dans ce championnat.

Guingamp, lanterne rouge d'un bas de classement très serré

Là, il n'est pas question de succession. Jocelyn Gourvennec pensait avoir trouvé la bonne carburation en battant Bordeaux lors de la 5e journée, pour sa deuxième victoire de la saison. Mais à la Fiorentina (3-0), Monaco (1-0), à domicile contre Metz (1-0) et ce soir à Montpellier (2-1), les Guingampais ont rechuté sévèrement. Dans l'Hérault, ils pensaient pourtant avoir fait le plus dur en égalisant d'une tête puissante de Beauvue (83e), alors que les joueurs de Rolland Courbis avaient ouvert le score par Camara (49e). Mais Montano enlevait les espoirs bretons en inscrivant le but vainqueur à la 88e minute. C'en était trop pour le portier guingampais Samassa, qui s'en prenait à l'arbitre, M. Kalt, venant même front à front. Le Malien était exclu, ce qui ne changeait rien au score final. Mais Gourvennec n'avait sûrement pas besoin de ça, alors que son équipe pointe en dernière position de la Ligue 1. Guingamp ne compte qu'un point de retard sur une cohorte d'équipes: Reims, Evian, Lorient, Bastia, ainsi que Lens, et Caen, qui s'affrontent dimanche. 

Vaincu cette semaine pour la première fois de la saison (à Nice), Lille a retrouvé ses esprits en battant Bastia (1-0). Un but d'Origi, sur une superbe frappe de l'extérieur de la surface à la 38e minute, a remis le LOSC dans le droit chemin, et par la même occasion sur le strapontin de deuxième de L1. Mais ce n'est que provisoire avant les matches de Bordeaux et Saint-Etienne, dimanche.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze