Lyon Lisandro Bastos joie 122010
Lisandro, le joueur clé de Lyon | AFP - PHILIPPE DESMAZES

Et revoilà Lyon !

Publié le , modifié le

L'Olympique Lyonnais que l'on disait proche de la rupture il y a quelques semaines, est de retour sur le devant de la scène avec une troisième place en L1, et une qualification pour les huitièmes de finale de Ligues des Champions. Ses supporteurs, et surtout son entraîneur sont rassurés par les prestations d'une équipe qui retrouve un peu de ce qui en avait fait, il n'y a pas si longtemps que cela, une redoutable machine à gagner.

Forts d'une victoire confortable sur Toulouse, et de retournements de situation comme à sa belle époque, Lyon se pose de nouveau en prétendant au titre. L'OL n'a plus perdu depuis un certain Saint-Etienne - Lyon (1-0), qui a eu le mérite de piquer au vif les Gones. Car depuis, plus rien ne les arrête ! Les Lyonnais qui enregistrent une série de dix victoires d'affilée, se retrouvent même sur le podium de Ligue 1. Et la victoire face à des Toulousains pourtant affûtés mais rapidement maîtrisés n'en est que plus belle. Le coach lyonnais parle même de "match référence", un match sur lequel ses joueurs devraient pouvoir prendre appui pour, pourquoi pas, terminer l'année dans la peau du leader...

Les problèmes de défense oubliés, un Michel Bastos toujours plus décisif, un Bafétimbi Gomis à qui tout réussi, un Cris rassuré, et peut-être surtout un Lisandro Lopez qui marque des buts et les esprits, Lyon a de nouveau la carrure d'un champion. "C'est un très  bon match dans le contenu, la structure et la gestion. (...) Il est normal d'avoir une qualité de jeu  améliorée avec une bonne série de matches invaincus", admet Claude Puel qui peut souffler après avoir vécu un passage très difficile en début de saison.

Selon le tacticien, cette victoire est important car "il est important de rester à petite distance du haut du classement et de grapiller des points, de  construire notre championnat. La saison est longue", rappelle-t-il. Et comment ne pas évoquer le prochain match au Vélodrome, sorte de test grandeur nature face à deux postulants. "Le match à Marseille va être  sympa", dit-il de manière à ne pas trop mettre la pression sur ses joueurs. "Il reste deux coups de collier avant la trêve mais je pense que nous  sommes bien en ce moment. L'an dernier, cela avait été particulier car nous perdons le championnat à Marseille. Là ce sera encore tôt", a-t-il précisé tout en nuance. Début de réponse, le week-end prochain.

Romain Bonte