Emery : "Le foot se joue avec passion"

Emery : "Le foot se joue avec passion"

Publié le , modifié le

L'entraîneur espagnol du Paris SG Unai Emery a affiché "enthousiasme" et "motivation" à deux jours de ses grands débuts au Parc des Princes contre Metz, à l'occasion de la 2e journée de Ligue 1, en espérant "montrer notre identité" aux supporters avec lesquels "il faut une connexion".

Question: Dimanche vous allez découvrir l'ambiance du Parc des Princes...
Unai Emery : "Avant ma présentation à la presse, je n'étais jamais allé au Parc, là ce sera ma première sur le banc. J'ai beaucoup d'enthousiasme, de motivation. Ce sera notre premier match à la maison. On a beaucoup d'envie, envie de bien jouer, de montrer notre identité, de gagner en créant une atmosphère positive avec les supporters."

Q: Ces dernières saisons, le public a été gâté, du coup il s'est plus comporté en spectateur qu'en supporter. Est-ce important d'avoir un public chaud selon vous ?
UE: "Ça l'est. Le foot est un jeu, ça se joue avec passion, avec coeur. Les joueurs doivent montrer que jouer avec le maillot parisien, c'est quelque chose de spécial. Ils sont professionnels mais les supporters doivent aider les joueurs. Ceux-ci savent que c'est important d'avoir les supporters derrière eux. Il faut une connexion. Le plus important, c'est de gagner mais pour le faire, l'atmosphère est importante."

Q: Comptez-vous faire des changements par rapport au match à Bastia ?
UE: "La présaison est finie, mais il y a pas mal de joueurs qui ne sont pas au top physiquement, car ils sont arrivés plus tard que les autres, en raison des matches avec leurs sélections. Verratti s'est fait opérer (pubalgie, ndlr). Ceux qui sont opérationnels sont bien. L'équipe alignée à Bastia a bien fait le travail, là-bas c'était difficile vu le contexte. L'équipe a été sérieuse. Dimanche ce sera différent, on sera à la maison. Je vais maintenir ma confiance à ceux qui ont fait toute la présaison, il y aura donc une continuité avec ce groupe. Mais quelques petits changements sont possibles."

Q: Tous vos postes sont a priori doublés, c'est primordial pour vous ?
UE: "C'est très important de doubler chaque poste. La saison sera très longue, on va jouer beaucoup de compétitions. La concurrence pour améliorer l'équipe, c'est toujours bien, et puis il y a le risque lié aux blessures."

Q: Vous récupérez Edinson Cavani. Le voyez-vous capable d'être aussi efficace que Zlatan Ibrahimovic ?
UE: "J'ai toute confiance en Edinson. C'est un très, très bon joueur. Il a l'opportunité de jouer là où il aime, au poste d'avant-centre. Mais toute l'équipe a la responsabilité de construire les offensives et si l'équipe joue bien dans ce sens, Cavani marquera, car c'est ce qu'il sait faire. Combien de buts il marquera ? Ça je ne le sais pas, mais je suis certain qu'il va bien jouer, marquer. Encore une fois, il a un grande opportunité de s'exprimer cette année."

Q: Jean-Kevin Augustin intéresse des clubs, mais a le profil pour être doublure de Cavani...
UE: "Après ses bons entraînements, je le connais mieux. Il a remplacé Cavani, comme Hatem Ben Arfa. Il fait plus d'appels en profondeur, alors que Hatem, lui, préfère venir chercher le ballon. Mais il est une possibilité d'alternance au poste d'avant-centre, oui."

Q: Suivez-vous les performances de Marquinhos aux Jeux Olympiques ?
UE : "J'ai regardé tous les matches. Nous sommes très contents qu'il ait la possibilité de devenir champion olympique (il joue la finale samedi avec le Brésil contre l'Allemagne, ndlr). C'est un jeune joueur, sa marge de progression est grande, je suis sûr qu'il va revenir chez nous très motivé."

AFP