L'attaquant du PSG, Edinson Cavani
L'attaquant urugayen du PSG, Edinson Cavani, meilleur buteur de l'histoire du club | AFP - CHRISTOPHE ARCHAMBAULT

Edinson Cavani: "Je suis un travailleur du football, pas une star"

Publié le , modifié le

Invité sur RMC, l'attaquant du PSG Edinson Cavani s'est livré, revenant notamment sur la saison de son club, et aussi sur le "penaltygate" avec Neymar. "C'est vrai qu'il y a eu un problème à ce moment-là avec Neymar. On a parlé ensemble. Je lui ai dit que j'étais le premier à vouloir qu'il gagne des distinctions personnelles. Mais je mets toujours devant l'objectif de l'équipe." Lui se considère comme "un travailleur du football, pas une star", et aspire à un PSG plus "uni" pour viser plus haut.

Sous contrat jusqu'en 2020, Edinson Cavani sera-t-il toujours parisien la saison prochaine ? La question revient régulièrement, et elle a été posée à l'intéressé lors de cette longue interview. "J'ai un contrat jusqu'en 2020 et je pense que l'histoire d'amour avec ce club grandit avec le temps, je suis très heureux d'être au PSG, j'ai très envie de gagner les objectifs que le club se met. L'objectif, c'est gagner la Ligue des champions".

Un objectif qui passe, selon lui, par une plus grande union au sein de l'équipe. C'est en tout cas ce qui a manqué, selon lui, contre le Real Madrid: "Peut-être d'être un peu plus unis, ensemble, s'exprimer un peu plus comme un groupe, pas seulement une équipe, mais comme une famille".

Après avoir eu la concurrence de Zlatan Ibrahimovic, qui l'avait contrainte à s'exiler sur un côté, l'Uruguayen doit désormais rivaliser avec Neymar pour le titre de "star" de l'équipe. Un statut dont il ne veut pas: "Je suis un travailleur du football, pas une star", assure-t-il. Pourtant, avec l'affaire du "penaltygate" qui avait opposé les deux attaquants du PSG, Cavani a vécu un de ces "expériences qui te font grandir". Et d'ajouter: "C'est un peu difficile quand les choses changent comme ça", avoue-t-il, expliquant: "C'est vrai qu'il y a eu un problème à ce moment-là avec Neymar. On a parlé ensemble. Je lui ai dit que j'étais le premier à vouloir qu'il gagne des distinctions personnelles. Mais à condition qu'il mette les objectifs collectifs avant."

Avec AFP

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze