Pascal Dupraz
Pascal Dupraz, l'entraîneur d'Evian TG | AFP - JEAN-PIERRE CLATOT

Dupraz: "c'est un autre match"

Publié le , modifié le

L'entraîneur d'Evian TG, Pascal Dupraz, dont l'équipe affronte le Paris SG mercredi au Parc des Princes pour le compte de la 34e journée de L1, reconnaît que son équipe ne part pas favorite mais estime que "respecter les Parisiens c'est leur donner beaucoup de fil à retordre".

Comment se présente ce match face au PSG ?

Pascal Dupraz: "On ne se plaint de rien, mais on aurait préféré jouer le week-end  dernier, comme tout le monde. Non, déjà, on est content de retrouver la  compétition, d'autant plus que nous ne sommes pas loin du verdict final. C'est  sûr qu'aucun pronostic ne nous est favorable pour ce match à Paris, mais ce qui  est certain c'est que nous ne nous déplaçons pas pour visiter la capitale ni le  Parc des Princes, qui est un stade magnifique d'ailleurs. Non, comme à chaque  fois, nous nous déplaçons pour faire un bon résultat, à commencer parce que  nous en avons besoin".

L'adversaire n'est quand même pas le moindre ?

P.D: "Oui, malheureusement, il s'agit de la meilleure équipe de France; nous mesurons donc l'ampleur de la tâche qui nous attend. De toute façon, même si  Paris a joué il y a 3 jours et même s'il ne s'agira pas d'un match décisif pour  le titre, il n'y a pas de bon moment pour affronter une équipe de ce calibre."

Vous l'aviez quand même emporté au match aller ?

P.D: "Oui, mais ça n'est pas parce que nous avons gagné à l'aller que nous pensons être au même niveau. Même si ces derniers temps, nous jouons mieux. Pour moi, respecter les Parisiens c'est leur donner beaucoup de fil à retordre."

Quelle différence entre ces deux matches ?

P.D: "Au match aller, nous avons eu la chance avec nous. Mais les garçons avaient, aussi, parfaitement respecté les consignes. Cette victoire a le mérite d'exister mais désormais c'est un autre match. Paris voudra forcément s'imposer mais il faudra tenter notre chance car si on a seulement l'intention de résister, nous allons au-devant d'une belle déconvenue. Le match de la saison dernière au Parc (défaite 0-4) m'avait laissé des regrets: j'avais mal appréhendé la situation en tablant sur un schéma en 3-5-2. Mais on a très vite explosé. J'ai retenu les leçons de ce match et je me dis qu'il est préférable de donner l'image d'une équipe entreprenante."

AFP