La joie des joueurs lillois
Les lillois, avec Araujo et Pépé, deux des buteurs du soir, ont de quoi être un peu rassurés. | Maxppp

Du sursis pour Lille et Troyes, du souci pour Monaco

Publié le , modifié le

La 35e journée de Ligue 1 samedi a été riche d'enseignements en haut du tableau, avec le nul (0-0) concédé face à Amiens par Monaco, qui cède sa 2e place à Lyon, vainqueur un peu plus tôt de Nantes, et qui reste aussi sous la menace de Marseille qui jouera dimanche à Angers. En fin de classement, rien n'est encore fait : sursis pour Troyes victorieux de Caen (3-1) et pour Lille qui a renoué avec le succès (3-1) face à Metz, qui se rapproche de la L2.

L'opposition entre Lille et Metz s'annonçait comme le match le plus incertain de la soirée. Mais il n'en a rien été. La faute à des Messins tendus qui  sont très mal entrés dans la partie, laissant les Lillois prendre rapidement confiance, à l'image de Nicolas pépé, auteur d'un but et d'une passe décisive. Même lorsque les Lorrains ont réduit l'écart à l'entame de la 2e mi-temps par Nolan Roux, les joueurs du LOSC, qui depuis plusieurs semaines avaient montré  des signes de fébrilité, n'ont pas craqué cette fois. Ils sont même allés faire un break définitif. Cette victoire leur permet d'espérer pouvoir se sauver. Mais la lutte pour le maintien promet d'être âpre, car dans le même temps Troyes a aussi fait le plein d'espoir, avec notamment un but de l'inusable Benjamin Nivet.

D'autres équipes peuvent commencer à trembler comme Toulouse (qui jouera dimanche à Rennes) ou Strasbourg tenu en échec par Nice (1-1). 

L'ASM sans solution

Parmi les autres duels du soir, celui entre Monaco et Amiens ne semblaient pas présenter un intérêt particulier. Pourtant, dans un contexte qui semble pesant depuis quelques temps, et handicapés par les absences, les Monégasques ont failli collectivement. En se heurtant à courageux Amiénois, et en se montrant incapables de hausser leur niveau de jeu comme ils en avaient les moyens, ni de marquer le moindre but, les hommes de Jardim ont fait une très mauvaise opération. Ils échouent en effet à récupérer la 2e place, qu'ils occupaient depuis la mi-janvier, et qu'ils ont laissée à Lyon, qui les devance désormais d'un point. Et attention pour le club de la Principauté dans la perspective de la Ligue des champions : il pourrait même glisser à la 4e place si Marseille l'emportait à Angers dimanche.

France tv sport @francetvsport