Droit de la L1: Canal+ contre-attaque

Publié le , modifié le

Canal+ a saisi l'Autorité de la Concurrence pour protester contre le lancement anticipé des enchères portant sur les droits de retransmission des matches de Ligue 1 pour les saisons 2016-2020, a annoncé son président Bernard Meheut.

"Le +timing+ n'est pas acceptable", a souligné M. Meheut dans un entretien  avec le quotidien Le Figaro de mardi. "La Ligue de football nous a vendu des droits pour quatre ans, jusqu'en  juin 2016. Nous souhaitons pouvoir en profiter sereinement. Je ne comprends pas  cette précipitation", a-t-il ajouté. M. Meheut rappelle que sa chaîne paie déjà 430 millions d'euros pour avoir  le droit de retransmettre les matches de football de première division.

La chaîne de télévision cryptée, qui fait l'objet d'une sévère concurrence  dans le domaine de l'information sportive de la part de BeIn Sport, estime  qu'en anticipant ainsi de deux ans sur le calendrier prévisible, les autorités  du football professionnel prennent le risque de déstabiliser sa clientèle. Parallèlement à cette contestation devant l'Autorité de la Concurrence,  Canal+ envisage d'autres procédures, qui pourraient être engagées dans les  prochains jours, affirme Le Figaro. Canal+ réclame par ailleurs devant la justice 262 millions d'euros à BeIn Sport pour "concurrence déloyale". La filiale de Vivendi avait porté plainte en  juillet 2013, considérant qu'il y a distorsion de concurrence entre elle et la  chaîne qatarie, financée par un fonds souverain aux ressources considérables.

AFP