Draxler PSG
Angel Di Maria et Lucas n'ont qu'à bien se tenir : Julian Draxler est dans une forme éblouissante avec le PSG. | Damien Meyer / AFP

Draxler, le joueur qui change déjà tout au PSG

Publié le , modifié le

Arrivé il y a tout juste un mois au PSG, Julian Draxler a déjà crevé l'écran. Quatre buts en cinq matchs, le champion du monde allemand s'est même montré décisif à chacune de ses apparitions. A 23 ans, il est peut-être le joueur qui manquait au club de la capitale. Il est en tout cas le meilleur Parisien depuis le début de l'année 2017. Et si c'était lui la nouvelle star ?

40 millions d'euros. Une somme conséquente déboursée par le Paris-SG pour attirer Julian Draxler. Il faut dire que le joueur possède un CV éloquent : tout le monde n'est pas champion du monde à 20 ans. Le 2 janvier dernier, l'Allemand de 23 ans pose ainsi ses valises dans la capitale en provenance de Wolfsburg où sa carrière plafonnait. Cinq jours plus tard, il se fait déjà remarquer. Et plutôt de belle manière. Pour sa première sortie officielle sous le maillot du PSG, Draxler inscrit le dernier but de la démonstration parisienne face à Bastia en 32èmes de finale de la Coupe de France (7-0). Un subtil ballon piqué en toute fin de match, 30 minutes à peine après son entrée en jeu. Et l'esthète allemand ne s'arrête pas là. 

Face au but, il allie finesse et précision

Pour son premier match en Ligue 1, Draxler offre la victoire au PSG en inscrivant le seul but de la rencontre d'une magnifique frappe enroulée. C'était à Rennes - déjà - dans un match où le club parisien n'aura pas montré grand-chose, sauf lui. A Nantes le week-end suivant, l'ancien joueur de Schalke 04 n'est pas directement impliqué dans la victoire parisienne (2-0) mais, là encore, sa présence n'est pas anodine. C'est lui qui obtient le coup franc converti par Edinson Cavani sur le second but de l'Uruguayen. Rennes, Nantes...et contre Monaco ?

Conquérant, Julian Draxler allie beauté du geste et sang-froid devant le but pour le plus grand plaisir des supporters parisiens.
Conquérant, Julian Draxler allie beauté du geste et sang-froid devant le but pour le plus grand plaisir des supporters parisiens.

Décisif contre Monaco

Draxler passe son premier vrai test contre le club de la Principauté. Premier choix fort d'Unaï Emery, la titularisation de l'Allemand à la place d'Angel Di Maria pour ce choc tellement attendu. L'entraîneur parisien ne doit sûrement pas le regretter. Dans un match fermé, dénué de véritables occasions, Draxler se montre encore une fois décisif. Accroché par Djibril Sidibé, il obtient un penalty transformé par Cavani et qui permet au PSG de prendre l'avantage malgré le match nul concédé ensuite (1-1). Hier, Draxler a retrouvé la Bretagne qui lui réussit si bien et a de nouveau frappé. Plutôt deux fois qu'une même ! Face à Rennes - sa victime préférée du moment - l'ailier y est allé de son doublé. Pichenette et frappe tendue dans le petit filet. Finesse et précision, cocktail gagnant.    

Qualifié pour jouer contre le Barça

Dans une forme étincelante, Draxler est même en train de devenir l'objet de tous les fantasmes. Peut-il être celui qui fera passer un cap au PSG sur la scène européenne ? Première réponse attendue dès le 14 février pour la réception du FC Barcelone au Parc des Princes car oui, cerise sur le gâteau, le champion du monde est qualifié pour disputer la Ligue des Champions. En début de saison, il n'avait pas goûté à l'Europe avec Wolfsbourg. Un immense gâchis... 

Oubliés Jesé, Krychowiak, Di Maria, TrappKurzawa, Aurier : Draxler est-il le meilleur recrutement du PSG depuis celui d'Edinson Cavani en juillet 2013 pour 64 millions d'euros ? L'Allemand semble en tout cas être le meilleur coup réalisé en Europe lors de ce mercato hivernal. A lui de s'inscrire dans la durée...

Fabien Mariaux