Dijon - PSG: Dall’Oglio craint une "fessée"

Dijon - PSG: Dall’Oglio craint une "fessée"

Publié le , modifié le

Fin stratège ou tout simplement lucide, l'entraîneur du Dijon FCO, Olivier Dall’Oglio, a fait part d’une certaine inquiétude avant le match opposant son équipe au Paris Saint-Germain de Neymar, MBappé et Cavani. Le club bourguignon qui n'a enregistré qu'une seule victoire depuis le début de la saison, aimerait réaliser l'exploit de tenir en échec l'actuel leader du championnat, qui devrait être privé de Thiago Silva et Layvin Kurzawa.

"On a un bon client à jouer. Je trouve ça bien. Ce sera un match événement pour la ville, et pour nous (...). Nous sommes montés en Ligue 1 aussi pour jouer ces grands matchs", a-t-il indiqué alors que son équipe flirte avec la zone rouge, en 17e position. Et très vite, le discours du technicien passe de l’euphorie à une certaine crainte.

Thiago Silva et Kurzawa out

"Le PSG, c’est un rouleau compresseur. (…) C’est certainement l’une des meilleures équipes d’Europe… J’aime bien me frotter à ce genre de choses. On sait que ce sera très difficile, on a vu qu’ils étaient capables de mettre des fessées à pas mal d’équipes, mais aussi d’être accrochés", tente de relativiser l’ancien joueur de Rennes ou Strasbourg. Il prend notamment en exemple le match nul contre Montpellier (0-0) du 23 septembre dernier. Dall’Oglio aura sans doute noté que Neymar n’était pas du rendez-vous et avec les récents matches internationaux, il espère peut-être secrètement que les vedettes parisiennes ne seront pas à 100 % de leurs moyens. Unai Emery devrait d’ailleurs composer son équipe sans Thiago Silva ni Layvin Kurzawa.

"Une peur positive"

Mais lorsque la plus mauvaise défense de Ligue 1 (17 buts encaissés), affronte la meilleure attaque (27 buts inscrits), on a de bonnes raisons de trembler… "Ils ne sont pas hyper rassurés d’affronter Neymar et MBappé", avoue-t-il, évoquant une "peur positive". Comptant surtout sur "une grosse solidarité et un comportement irréprochable", l’entraîneur dijonnais espère aussi que les stars parisiennes ne seront pas dans un grand jour. "J’ai vu des grands joueurs faire des matches moyens" tente-t-il de relativiser.

francetv sport @francetvsport