Traoré Fékir Dijon Lyon
Traoré et Fékir au coude à coude | ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Ligue 1 : Angers ralentit Lyon

Publié le , modifié le

Le SCO d'Angers a su résister à l'Olympique Lyonnais lors de la 20e journée de Ligue 1 en ramenant un point de son déplacement chez les Rhodaniens (1-1). En dépit d'une nette domination, l'OL a perdu du terrain dans la course à la 2e place du championnat.

Les Lyonnais sont désormais à égalité de points (42) avec Monaco 2e, devancés par les Monégasques à la différence de buts (+26 contre +27). Avec ce point obtenu, les Angevins gagnent, de leur côté, une place au classement: ils passent 18es et barragistes au détriment, là aussi à la différence de buts (-8 contre -11), de Toulouse (19e) battu plus tôt à Saint-Etienne (2-0). Une nouvelle fois, l'OL, comme face à Montpellier (0-0) ou Lille (1-2) en fin d'année 2017, a été en difficulté face à un adversaire adoptant un plan de jeu avec un bloc bas. 

C'est l'un des axes de travail affirmés par l'entraîneur Bruno Genesio pour la seconde moitié de saison. Et il faudra progresser sérieusement dans ce domaine sous peine de ne pas figurer sur le podium en fin de championnat. Sans envie, sans cohésion et en conséquence totalement inoffensif en première période, Lyon a été logiquement mené à la marque après un penalty transformé par Karl Toko-Ekambi pour une faute de Jérémy Morel sur Angelo Fulgini (0-1, 14e).

Manque de réalisme

Toko Ekambi était encore dangereux en première période avec un tir non cadré (28e) mais il manquait surtout une balle de match à la 58e minute en tirant, là aussi à côté, après avoir échappé au duo Marcelo-Morel. Auparavant, Nabil Fekir avait égalisé. A l'origine de l'action, il trouvait Rafael comme relais puis Maxwel Cornet avant de surgir pour tromper Ludovic Butelle d'un tir du gauche (1-1, 47e). Par la suite, l'OL, face à un adversaire réduit à dix après l'exclusion de Flavien Tait (84e) a largement dominé la seconde période. Mais les Lyonnais ont manqué de réalisme sur des opportunités de Memphis dont la reprise de la tête était repoussée sur la ligne par Thomas (69e), Houssem Aouar, lui aussi de la tête, Amine Gouiri (80e, 87e) ou encore Fekir sur coup franc (85e).