Angel Di Maria face à Marseille
Angel Di Maria face à Marseille | STEPHANE ALLAMAN / DPPI

Di Maria en feu, les Verts déroulent, Vinicius sauve Monaco... Ce qu'il faut retenir de la 29e journée de Ligue 1

Publié le , modifié le

La 29 journée de Ligue 1 s'est clôturée par un Classico PSG-OM, remporté 3 buts à 1 par les hommes de Thomas Tuchel, grâce à un Angel Di Maria en feu. Cela fait 19 matches que les Marseillais n'ont plus gagné face aux Parisiens. Dans les autres matches, Saint-Étienne a déroulé face à Caen (0-5) et Monaco a été arracher la victoire sur la pelouse du LOSC.

• Le joueur : Angel Di Maria

Auteur d'un doublé et d'une passe décisive dimanche soir face à l'Olympique de Marseille, Angel Di Maria a clairement été l'homme de ce Classico et de cette 29e journée de Championnat. À la 55e minute, à 1 but partout, l'Argentin combine bien avec Kehrer côté droit. Totalement excentré dans la surface, "El Fideo" enroule une frappe de son inestimable pied gauche et trompe Mandanda pour donner l'avantage à Paris. 

Le 3e but parisien est un bijou dont seul Di Maria a le secret. Après la sortie de Steve Mandanda et son expulsion pour une main en dehors de la surface, l'Argentin transforme le coup franc d'une frappe enroulée qui touche le poteau gauche de Yohann Pelé avant de rentrer, laissant le gardien français pantois. 

• Le but : Vinicius délivre Monaco

Contrôle de la poitrine, coup du sombrero, Carlos Vinicius a tout fait dans la surface du LOSC pour arracher la victoire dans les arrêts de jeu (1 à 0). Sur une reprise de volée manquée de Jean-Eudes Aholou, l'attaquant brésilien intercepte la ballon du bout du pied. Il se joue ensuite littéralement du défenseur lillois José Fonte par un joli coup du sombrero. Le Monégasque a présent libre de tout marquage, contrôle de la poitrine et termine le travail face à un Maignan jusque là irréprochable. 

• La démonstration : les Verts écrasent Caen sur sa pelouse

Réveil difficile pour les Ceannais dimanche matin. Les hommes Fabien Mercadal ont littéralement explosé sur leur pelouse face à l'AS St-Étienne 0-5. Hamouma, Beric, Nordin, Ghezali et Vada, tout le monde y est allé de son but pour offrir aux Stéphanois, un victoire qui leur fait du bien après 2 défaites face au LOSC et Marseille, des concurrents directs pour les places européennes. Les Verts reviennent à un point des Marseillais et prétendent toujours à une qualification en Coupe d'Europe.

à voir aussi Ligue 1 : Saint-Etienne se relance et écrase Caen, nouvelle lanterne rouge Ligue 1 : Saint-Etienne se relance et écrase Caen, nouvelle lanterne rouge

• Le coup de gueule : Genesio s'en prend à la VAR

Après la victoire de l'Olympique Lyonnais 3 buts à 2 face à Montpellier, Bruno Genesio est revenu sur la décision de Clément Turpin après un contact d'Hilton sur Terrier dans la surface. Après demande de la VAR, l'arbitre n'a pas accordé de penalty alors que les images semblaient bien prouver une faute du défenseur montpelliérain. Un décision que l'entraîneur lyonnais a du mal à comprendre, revenant par la même occasion, sur le penalty accordé au FC Barcelone en huitième de finale de Ligue des Champions. "Il faut réfléchir sur le fonctionnement de la VAR. Ça fait quand même deux matches de suite. Il faut m'expliquer à quoi sert la VAR ! Comment on peut ne pas changer une décision en voyant les images lorsque c'est flagrant, incontestable", a déclaré Bruno Genesio. 

  • La bonne opération : Reims rêve toujours d'Europe

Le Stade de Reims peut toujours croire en l'Europe pour la saison prochaine. Les hommes de David Guion ont livré une solide performance face à Nantes dimanche, en allant s'imposer 1 à 0 grâce un but de Rémi Oudin. En solitaire côté gauche, le Français se joue des défenseurs canaris et déboule dans la surface avant de livrer une frappe puissante, qui trompe Maxime Dupé avec l'aide du poteau. Au classement, les Rémois sont toujours 6es à égalité de points avec l'ASSE et à une petite unité de l'OM, 4e. Les rouges et blancs signent actuellement une série de 13 matches sans défaite en championnat.