Deux supporters de l'OGC Nice interpellés

Deux supporters de l'OGC Nice interpellés

Publié le , modifié le

Deux hommes ont été interpellés mardi à Nice dans le cadre de l'enquête menée à la suite des incidents qui avaient émaillé le 4 avril le match de Ligue 1 entre Nice et Evian/Thonon-Gaillard, a-t-on appris de source policière. Ces interpellations ont eu lieu dans le cadre d'une procédure de flagrant délit, et les deux hommes placés en garde à vue, des supporters niçois, sont suspectés d'avoir "commis des violences sur des policiers", a précisé la direction départementale de la police.

"Il s'agit des premières interpellations de personnes identifiées, mais  l'enquête continue", a encore précisé le responsable de la police nationale  dans les Alpes-Maritimes, Marcel Authier. Le 4 avril, peu avant la mi-temps du match de Ligue 1 Nice-Evian/Thonon-Gaillard, quelque 200 supporters de la tribune populaire sud  avaient fait mouvement vers la tribune présidentielle, se heurtant à la police  et obligeant Jean-Pierre Rivère, le président du club, à quitter le stade. Après ces incidents, une réunion de crise avait été organisée en préfecture le 8 avril avec l'ensemble des parties prenantes, débouchant notamment sur des  recommandations d'exercices conjoints policiers-stadiers pour mieux gérer les  interventions. De son côté, la Ligue de football professionnel (LFP) a mis en instruction  le dossier de ces incidents mais imposé la fermeture à titre conservatoire, pour le match contre le PSG du 18 avril, de la tribune populaire sud. Le club de Nice a fait appel de cette décision devant le comité national olympique et  sportif français (CNOSF).

AFP