Deschamps OM Marseille
Didier Deschamps | ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Deschamps quitte l'OM

Publié le , modifié le

L'Olympique de Marseille a annoncé dans un communiqué que Didier Deschamps quittait ses fonctions d'entraîneur du club. Le départ de Deschamps était évoqué avec insistance depuis plusieurs jours sur fonds de désaccords avec sa direction et alors que le poste de sélectionneur de l'équipe de France est désormais vacant après le départ de Laurent Blanc.

L'OM a détaillé dans son communiqué diffusé très tôt lundi matin les circonstances de cette séparation, assurant que l'ancien international français avait fait part de son souhait de quitter le club dès la fin de la saison 2011-12. "Didier Deschamps a été reçu le 23 mai dernier par les responsables du club pour préparer la saison 2012-2013. Monsieur Didier Deschamps ayant fait état de son souhait de quitter l'OM, les conditions de son départ ont été envisagées", explique l'OM. "Dans les jours qui ont suivi, Monsieur Didier Deschamps a, à plusieurs reprises, confirmé qu'il était et demeurait l'entraîneur de l'OM. L'Olympique de Marseille et Didier Deschamps ont finalement décidé d'un commun accord de ne pas poursuivre leur collaboration pour la saison 2012-13", poursuit le texte. "L'Olympique de Marseille remercie Didier Deschamps pour le travail accompli en faveur de l'équipe depuis 3 ans et lui souhaite bonne chance pour la suite", insiste l'OM.

Six trophées en trois ans

Deschamps, en poste depuis 2009, a permis au club de remporter six trophées lors des trois dernières saisons (un titre de champion de France en 2010, deux trophées des champions en 2010 et 2011 et trois Coupes de la Ligue en 2010, 2011 et 2012). Mais il a connu une dernière saison difficile entre un bilan sportif très moyen (10e place en championnat) et des relations conflictuelles avec son directeur sportif José Anigo. Alors que l'OM reprend l'entraînement sans entraîneur de renom, le regard de Deschamps est déjà tourné vers Paris où le comité exécutif de la Fédération française se réunit mardi pour envisager l'après-Blanc. "Dédé", ancien capitaine de l'équipe de France qu'il a conduit au titre mondial en 1998, puis européen en 2000, aimerait renouer son histoire d'amour avec les Bleus. Il avait d'ailleurs été candidat en 2008, mais la Fédération avait reconduit Raymond Domenech, malgré son échec à l'Euro-2008.

Son passé de joueur en club et en sélection, son expérience d'entraîneur à Monaco (une finale de la Ligue des champions) la Juventus Turin et Marseille, le soutien de ses très influents anciens équipiers comme Zidane, Barthez et Lizarazu plaident en sa faveur. Ses méthodes aussi: son charisme, son palmarès et sa poigne pourraient venir à bout d'une jeune génération fort en gueule et individualiste comme l'ont encore montré les affaires Nasri lors de l'Euro-2012. Reste une hypothèque de taille: Deschamps est représenté par le sulfureux Jean-Pierre Bernès en froid avec le président de la FFF, Noël Le Graët, depuis sa condamnation en mai 1995 dans l'affaire OM-VA. M. Le Graët était président à l'époque de la Ligue nationale de football.

AFP