L1 Marseille Didier Deschamps portrait interview 03 2010
Didier Deschamps | AFP - Franck Fife

Deschamps : "J'ai toujours eu confiance"

Publié le , modifié le

L'entraîneur marseillais Didier Deschamps a assuré avoir "toujours eu confiance" dans son groupe, même dans les moments difficiles du début de saison, après la victoire de son équipe (2-0), au terme d'un "match compliqué", dimanche, face à Nice.

Malgré un match moyen, l'OM a été capable de gagner, êtes-vous satisfait ?
"Le résultat est le plus important même si on a eu un match compliqué face à une équipe difficile à jouer, qui n'avait pas obtenu de bons résultats à l'extérieur (un seul point pris à Caen, ndlr). On a fait 20 premières minutes intéressantes, avec de la mobilité et de la vitesse, on s'est ensuite compliqué la vie, en portant trop, sur un terrain gras. On avait l'équipe scindée en deux. Nice a ensuite eu des opportunités, heureusement c'est solide derrière et on a tenu. Ensuite l'entrée de joueurs frais a permis de débloquer le verrou. Mais l'enchaînement des matches est difficile. Je suis très content de l'attitude et du résultat, on a un rythme bien meilleur que celui du début de saison. On a une bonne dynamique, une moyenne de points qui est meilleure, depuis Lyon. Il faut prendre les points, même contre les plus petits et après il faudra être capable de les prendre contre ceux qui sont devant nous".

Après 20 minutes, l'équipe a un peu sombré. Est-ce dû d'abord à la fatigue du match contre Arsenal ?
"L'équipe n'a pas sombré, il y a un problème d'équilibre dans ce système (4-4-2), il y a des obligations et des devoirs. Face à une équipe bien regroupée, en surnombre au milieu, on a tenu le choc mais il y avait un déséquilibre, qui ne permettait ni de bien attaquer ni de bien défendre. Sur terrain gras, porter le ballon ça fatigue plus. Un peu plus de fluidité nous aurait permis de moins nous fatiguer et de créer plus de décalages."

Sur un tel match, en début de saison, vous auriez peut-être perdu ?
"Aujourd'hui on a gagné c'est l'essentiel. S'il y avait eu but, s'il n'y avait pas eu les deux barres, je n'aurais pas les mêmes commentaires. C'est bien d'avoir cette solidité-là, c'est ce qui permet de voyager sur le plan national et international. Notre rythme est meilleur, mais il est impossible de corriger ce qu'on n'a pas fait en août et septembre. Les joueurs ont toujours été là sur le plan mental, c'est vrai qu'on a été malheureux sur le début de saison. Après, avec un peu de perte de confiance, ça devenait plus fébrile. Mais j'ai toujours eu confiance dans ce groupe car le potentiel est là, mais le concrétiser sur le terrain était difficile jusque-là. Maintenant ça demande encore confirmation."

AFP