Marseille Deschamps banc masque 082010
Didier Deschamps songeur | AFP - PHILIPPE HUGUEN

Deschamps : "De bonnes vacances"

Publié le , modifié le

Le parcours depuis la mi-octobre de Marseille, achevé par une victoire à Nancy (3-1) mardi en match avancé de la 19e journée de Ligue 1, est "plus conforme" aux ambitions du club, s'est félicité son entraîneur Didier Deschamps en conférence de presse.

Q: Quel est votre sentiment ?
R: "C'était important de bien finir, ce n'était pas le cas les deux dernières saisons. On finit cette première partie avec 31 points, c'est un bon capital, meilleur que l'an dernier, mais d'autres équipes ont plus de points. On va pouvoir avoir de bonnes vacances".

Q: Vous avez rectifié une situation compliquée...
R: "On a rectifié un peu le tir. Le mauvais parcours en août et septembre fait la différence avec les équipes de devant. Depuis la mi-octobre, on prend une moyenne de points par match plus conforme à nos ambitions, mais on ne peut pas revenir sur le début de saison. On a souvent été dos au mur, l'équipe a toujours répondu sur le moment, on a eu des petites rechutes aussi. Sur ce qu'on fait sur les deux derniers matches, en terme de points et d'état d'esprit, ça correspond plus à ce que j'attends de mes joueurs. Ce soir aussi. C'est toujours compliqué de venir ici, avec une surface pas facile à jouer, d'autant qu'avec l'humidité le ballon prend de la vitesse et explique le déchet, mais au niveau de la maîtrise technique, on a été solide. On prend un but même s'il est hors-jeu, ça restera anecdotique. La base défensive est solide et on a fait en sorte d'aller de l'avant, même si on s'est retrouvé face à de nombreux défenseurs".

Q: Mathieu Valbuena est encore l'homme providentiel...
R: "Providentiel... il est décisif, c'est ça qui est bien. Il ne peut pas être à 100% tout le temps, ça peut arriver à d'autres. Il se réfugie dans le travail pour remonter la pente, il n'y a rien d'offensant de passer sur le banc deux ou trois matches. Des fois, je pique pour que ça réagisse. S'il y en a qui s'endort, je piquerai de nouveau. Je suis pas là pour être leur copain".

AFP