Bafetimbi Gomis
Bafe Gomis (OL). | AFP - PHILIPPE MERLE

Des ténors à la relance

Publié le , modifié le

Le choc de dimanche soir opposera deux équipes, Lyon et Lille, qui doivent réagir après deux contre-performances lors de la 23e journée. Le rebond est également attendu du côté de Marseille après la défaite au Vélodrome contre Nancy.

Un brutal coup d'arrêt. La défaite à Ajaccio le week-end dernier a stoppé la marche en avant lyonnaise. Invaincus depuis la dernière journée de l'année 2012, les joueurs de Rémi Garde arrivaient conquérants en île de beauté. Ils en sont repartis bredouille et largués, désormais à trois points du seul leader, le PSG. La venue du LOSC à Gerland incite donc à la réaction. Parce que Lyon a un statut à défendre, elle est la meilleure équipe du championnat à domicile avec 26 points pris (8 victoires, 2 nuls, 1 défaite) et aussi car l'OL doit une revanche à son public puisque sa dernière sortie à Gerland s'était soldée par un nul contre Nancy (0-0). Rémi Garde enregistre à cette occasion le retour de Lisandro Lopez absent depuis sa blessure à l'échauffement du match face à Valenciennes le 25 janvier dernier. Autre retour dans le groupe, celui de Jimmy Briand, arrêté lui depuis le 4 novembre. Du côté de Lille, se fait ressentir un besoin de victoire pour un club qui n'a plus gagné depuis la 19e journée. C'était en décembre 2012 face à Montpellier. Depuis elle a enchaîné les nuls (Nancy et Troyes) et les défaites (Nice et Paris). Pourtant le 10e du championnat a prouvé face à Paris au Parc qu'il était capable de faire jeu égal avec les leaders. Une capacité qu'il faudra de nouveau démontrer face à Lyon, le dauphin.

Marseille doit rebondir

La défaite surprise contre Nancy a laissé des traces. Entre le coup de gueule de Souleymane Diawara et les manques mis en lumière par ce revers (profondeur de l'effectif), la semaine a été agitée du côté de la Canebière. Depuis le début de l'année 2013, les Marseillais semblent marqués le pas : victoire à l'arrachée contre Montpellier (3-2) en Ligue 1 et contre Rouen (2-1) en Coupe de France, nul contre Rennes (2-2) et bien sûr, les deux défaites contre des mal-classés, Sochaux (3-1) et donc Nancy (1-0). Le déplacement à Evian revêt donc une importance particulière puisqu'un nouveau faux pas les décrocherait un peu plus du wagon de tête. Actuellement troisième à six points du PSG et trois de Lyon, l'OM peut voir revenir Bordeaux à 1 point samedi soir en cas de succès des Girondins à Ajaccio. Elie Baup pourra compter sur les nouveaux joueurs arrivés au mercato pour faire "souffler" certains cadres "qui portent encore le poids de la phase aller", comme Mathieu Valbuena, buteur mercredi avec l'équipe de France. Ainsi le Togolais Romao, revenu de la CAN, pourrait faire ses grands débuts face à Evian. Chez les Savoyards, la venue des Olympiens est un beau challenge pour une formation qui reste sur trois nuls et dont la dernière victoire à domicile remonte à près de trois mois contre Troyes (2-0 lors de la 17e journée).

Benoit Jourdain @BenJourd1