Robert Béric
Robert Beric | JEFF PACHOUD / AFP

Des ratés au décollage pour des Verts à réaction

Publié le , modifié le

Grâce à son attaquant slovène Robert Beric, l'AS Saint-Etienne parvient actuellement à limiter la casse dans ses fins de match (PSG, Mayence). C'est bien, mais pas suffisant pour engranger des points et maintenir la confiance. Même l'entraîneur Christophe Galtier, rarement langue de bois, reconnaît que son groupe doit en faire plus. Ce dimanche à Geoffroy-Guichard, pour la réception du SC Bastia (17h), les Verts feraient bien de perdre l'habitude dêtre systématiquement menés au score.

Le constat est frappant : depuis le début de saison, l'ASSE a disputé 9 rencontres officielles (4 de championnat et 5 en Europa League) et, en tout et pour tout, les Foréziens n'ont mené qu'une seule fois au tableau d'affichage. C'était le 4 août dernier, du côté d'Athènes, lors du troisième tour préliminaire (match retour) en Ligue Europa contre l'AEK (1-0). Pour le reste, Loïc Perrin et ses hommes ont concédé 3 matches nuls et vierges, et ont surtout été menés à 5 reprises, tout en ne concédant qu'une seule défaite (2-3 à Bordeaux, lors de la 1re journée de Ligue 1).

"Bien de réagir, mais il faut aussi agir"

Evidemment, la situation ne peut satisfaire un Christophe Galtier. Certes, l'ASSE fait preuve de caractère, mais le technicien des Verts semble quelque peu perturbé par cette statistique. Lui qui cherche la formule pour éviter le réveil tardif de son groupe. "Notre capacité à revenir au score est liée à la qualité de l'effectif, analyse le coach stéphanois. Les changements opérés en cours de match n'affaiblissent pas l'équipe, bien au contraire. Mais nous ne devons pas être menés ou malmenés pour réagir. En tout cas, c'est bien de réagir, mais il faut aussi agir."

Sa volonté : que son milieu de terrain devienne plus compact et prenne plus d'initiatives pour soutenir le trio offensif Henri Saivet-Robert Beric-Romain Hamouma. Dans cette optique, les nouveaux venus, Ole Selnaes et, plus récemment encore, Bryan Dabo plus Jordan Veretout, ont une carte à jouer. Hormis les blessures (notamment avec la longue absence de Cheikh M'Bengue), Saint-Etienne possède les moyens de montrer un jeu plus ambitieux, avec la capacité de se maintenir dans le Top 5 de l'élite et, pourquoi pas, tenter un coup en Ligue Europa.

Bastia sans pression

Pour intégrer le haut du tableau, la venue de Bastia dans le Chaudron semble idéale pour y parvenir. Seulement, "Galette" se méfie d'une formation corse sans pression : "C'est une équipe percutante ! Ils ont misé sur la jeunesse dans leur recrutement avec Enzo Crivelli, qui va beaucoup leur apporter, et Allan Saint-Maximin. Leur latéral gauche, Pierre Bengtsson, est aussi une bonne recrue. C'est un joueur que nous avons suivi. Ce Sporting-là me semble supérieur à celui de la saison dernière." A cette occasion, les Verts devront éviter de tout miser sur une égalisation de Robert Beric dans les ultimes minutes. Le Slovène a les épaules larges... jusqu'à une certaine limite !

Nicolas Gettliffe