yoann gourcuff bordeaux 2010
Yoann Gourcuff (Bordeaux). | AFP - LANGLOIS

Des départs en cascade à Bordeaux ?

Publié le , modifié le

Les faux pas répétés des Bordelais en ce début de championnat semblent avoir réveillé les envies de départ de certains joueurs, à commencer par Yoann Gourcuff, qui a déclaré vouloir quitter le club. Le Brésilien Geraldo Wendel et l'Argentin Fernando Cavenaghi pourraient l'imiter. Avec un budget déficitaire de 15 millions d'euros, le club girondin n'est pas en mesure de refuser les bons de sorties à ces joueurs.

Bordeaux connaît un été orageux et tumultueux. Entre le départ de son buteur Maraouane Chamakh, parti à Arsenal et pas remplacé, son début de saison calamiteux et ses problèmes d'ordre financier, les Girondins garderont, bien malgré eux, un souvenir impérissable de leur début de saison 2010-11. Et, à vrai dire, la victoire arrachée dimanche face au PSG (2-1) est l'arbre qui cache la forêt. Car Bordeaux ne semble pas avoir les moyens de ses ambitions, ceux qui font dire à Jean Tigana qu'il jouera dès cette saison le titre et forcément, une place en Ligue des Champions. Pourtant, au Parc des Princes, la surprise ne venait pas du terrain, mais du banc de touche. Vêtu d'une chasuble jaune, celui des remplaçants, Yoann Gourcuff a débuté la rencontre sur le banc de touche, chose pour le moins inhabituelle du côté de Bordeaux. Comme un signe révélateur des marasmes girondins.

Gourcuff veut rejoindre l'OL

"Vendredi, il est allé voir le président pour lui demander de partir", a déclaré Tigana au sujet de son meneur de jeu. Gourcuff, qui souhaite disputer cette saison la Ligue des Champions pour ne pas freiner sa progression, souhaiterait rebondir à Lyon, chez les septuple champions de France, où il sera au moins assuré de jouer la plus prestigieuse des compétitions européennes et évoluer aux côtés de ses potes de l'équipe de France, Jérémy Toulalan et Hugo Lloris. L'OL pourrait lancer l'offensive dès ce début de semaine et payer les 20 millions d'euros demandé par Jean-Louis Triaud pour s'attacher les services de Gourcuff, qui est resté évasif sur son avenir. "Je suis au club, je suis à la disposition de mon entraîneur. Mon avenir ? Je ne sais pas, je n'ai pas de commentaires à faire là-dessus. On verra", a-t-il déclaré. La venue du Breton serait d'autant plus bienvenue pour des Rhodaniens qui doivent faire face à une hécatombe de blessés (Ederson, Cissokho, Cris) et cherchent à renforcer leur milieu de terrain. Après la victoire contre Brest (1-0), le président lyonnais, Jean-Michel Aulas, a déclaré que son club allait "essayer de faire venir un joueur d'ici la fin de la période des transferts" précisant que "si cela se réalisait, ce serait un joueur haut de gamme". Pour ne pas dire Gourcuff, mais c'est tout comme.

En manque de temps de jeu, Géraldo Wendel pourrait imiter le Breton, le Brésilien ayant "le sentiment qu'il est temps pour (moi) de connaître autre chose, d'aller voir ailleurs". Fernando Cavenaghi serait lui intéressé par la piste le menant à Sunderland. Réclamant une place de titulaire que Tigana, vraisemblablement, ne lui offrira pas, l'international argentin (3 sélections) aurait déjà demandé des informations sur la ville et le club anglais à Bellion, passé par les Black Cats. Les Girondins, qui n'ont pas proposé de prolongation de contrat à leur attaquant, devrait le laisser filer outre-Manche si les deux clubs trouvent un accord. Car avec 15 millions d'euros de déficit, la priorité de Bordeaux est d'abord, de renflouer les caisses.

Par Rayan Ouamara