Mathieu Valbuena Vincent Koziello
Mathieu Valbuena et Vincent Koziello auront fort à faire ce dimanche, pour permettre à leurs équipes de se rapprocher de l'Europe. | VALERY HACHE / AFP

Derrière le PSG, la course à l'Europe va faire rage

Publié le , modifié le

Sauf incident complètement improbable, Paris sera champion cette saison. En revanche derrière, et c’est désormais l’intérêt de cette Ligue 1, ça se bouscule. De Bordeaux (11e) à Nice (3e), ce sont bien neuf équipes qui se tiennent en six points, et qui par conséquent se jouent les places pour les compétitions continentales. Lyon et Caen ont les moyens de revenir à la hauteur de Nice et Saint-Etienne, quand l’OM a la possibilité de revenir un peu plus dans le jeu. Monaco se doit d’assurer sa place de dauphin.

Lyon- Caen, même combat

En regain de forme, Lyon reçoit Caen, qui détient le même total de points en championnat (36, à 33 points du PSG). Les deux équipes sont toutes les deux directement en course pour l’Europe et une victoire apporterait aux deux équipes un pas de plus vers les compétitions continentales. Après une fin d’année catastrophique, Lyon s’est ressaisi en enchaînant deux victoires de rang sans encaisser le moindre but, ce qui n’était plus arrivé depuis novembre dernier…

Mieux encore, à domicile les Gones sont en pleine réussite, puisqu’ils n’ont perdu que deux de leurs dix dernières rencontres à domicile (six victoires pour deux nuls).
De l’autre côté du terrain, c’est plutôt l’inverse : Caen ne cesse de plonger. Si le championnat avait débuté le  01er décembre dernier, les Normands seraient avant-derniers de Ligue 1, avec seulement huit points de marqués en dix rencontres. Déjà privé de Diomandé, Delaplace et Voisin, Caen devra également se passer d’Emmanuel Imorou et Hervé Bazile, touchés respectivement au mollet et à l’aine.

En manque d’attaquants depuis le départ de Beauvue et la blessure de Kalulu, Bruno Genesio a décidé de faire appel aux jeunes Perrin (19 ans) et Labidi (21 ans). Après l’avoir placé sur le banc en Coupe de France face au PSG, l’entraîneur lyonnais a assuré que Mathieu Valbuena serait de retour sur le terrain ce dimanche.

Monaco souhaite conserver sa place de dauphin, les Verts veulent s'en rapprocher

Monaco se cramponne à son rôle de dauphin de la Ligue 1, avec six points d’avance sur le troisième actuel, Nice (39 points). En cas de défaites, le club du Rocher ne sera pas inquiété par quelconque poursuivant. En revanche, cette rencontre pourrait être bénéfique pour Saint-Etienne, quatrième actuel du championnat, avec le même nombre de points que Nice. Les deux équipes sont en forme, entre les Verts qui restent sur deux succès de rang en Ligue 1 (une première depuis septembre dernier), quand Monaco n’a perdu qu’une seule de ses douze dernières rencontres en championnat.

Christophe Galtier a annoncé en conférence de presse que Tabanou, Téophile-Catherine et Monnet-Pacquet seraient bel et bien dans le groupe face au club du Rocher. En revanche, Nolan Roux et Jean-Christophe Bahebeck déclarent forfait. Côté monégasque, Carrillo, Coentrao, Raggi, Traoré, Badiashile et Cavaleiro ne sont également pas du voyage. 

Nice veut garder sa place sur le podium

Pour l’heure sur le podium, Nice ne risque pas d’être dépassé par Marseille, son adversaire du soir, qui est neuvième du classement, à cinq points des Aiglons. Mais la dernière rencontre de cette 26e journée de Ligue ne se présente pas sans enjeux. En effet, Nice se retrouve sur le podium de Ligue 1. Une place que le club azuréen n’avait pas occupée depuis février 2003. Treize ans plus tard, les hommes de Claude Puel se retrouvent en posture bien favorable, bien qu’ayant perdu deux de leurs trois derniers matches en championnat. Une victoire sur leurs terres leur permettrait de consolider cette place sur le podium, et de prendre un peu d’avance par rapport à Saint-Etienne. Les Aiglons vont devoir se débrouiller sans leur meneur de jeu Hatem Ben Arfa, qui sera éloigné des terrains encore quatre à cinq semaines. 

Marseille connaît un regain de forme, après avoir beaucoup déçu en ce début de saison. L’OM n’a en effet perdu qu’un seul de ses douze derniers matches de Ligue 1 (quatre victoires, sept nuls, et la défaite face au PSG).  En cas de victoire, Marseille reviendrait un peu plus dans la course à l’Europe, et se replacerait parmi les prétendants sérieux à la Ligue des champions et l’Europa League.