Déplacement sous-tension du RC Lens à Saint-Etienne

Déplacement sous-tension du RC Lens à Saint-Etienne

Publié le , modifié le

Lens se rend à Saint-Etienne ce vendredi, en match d’ouverture d’une 24e journée qui s’annonce tendue pour les deux clubs. Les Verts ont la possibilité de consolider leur quatrième place au classement, alors que les Sangs et Or peuvent sortir de la zone de relégation.

Le Racing Club de Lens cumule les soucis actuellement, que ce soit en dehors et sur le terrain. A l’extérieur, le tribunal administratif de Besançon a invalidé la monté en Ligue 1 du club de Gervais Martel. Mais cela n'empêche pas les nordistes de croire encore au maintien. Cette semaine, pour la première fois depuis le début de la saison, le  président des Sang et Or Gervais Martel a pris ses distances avec Hafiz  Mammadov, l'actionnaire majoritaire du club qui n'a pas respecté ses engagements financiers. "Je suis parti du principe que je ne recevrai peut-être plus rien d'Hafiz  Mammadov. A partir de là, je prends mes décisions pour assurer la pérennité du  club. Au 31 janvier, Hafiz Mammadov n'a pas honoré ses engagements et je n'ai  pas reçu l'argent prévu. Je ne peux plus continuer à travailler de la sorte,",  a-t-il déploré, avant de menacer: "On va peut-être arriver à quelque chose de  dur avec Hafiz Mammadov."

Lens n'a pas gagné en 2015

Et sur le terrain, ce n’est pas mieux : 19e de Ligue 1, les Sangs et Or n’ont toujours pas gagné en 2015. Pour pouvoir empocher son premier succès de l'année, Lens va devoir régler  son problème récurrent d'inefficacité offensive. La tâche s'annonce ardue face  à Saint-Etienne, meilleure défense de L1 (15 buts encaissés seulement en 23  matches).

Saint-Etienne, actuellement quatrième de Ligue 1, n'est pas non plus en grande forme : les Stéphanois viennent d’enchaîner deux défaites consécutives en championnat. L’une face au PSG, qui semble plutôt logique, mais la dernière, face à Caen, fait quelque peu tâche dans le parcours de Galtier. Et surtout, les Verts n’ont plus marqué depuis trois matches, série en cours. Mais il devrait y en avoir ce vendredi, puisque les quatre derniers matches de Ligue 1 entre les deux dernières équipes ont produit seize, soit une moyenne de quatre buts par rencontre.

"Fier d'être entraîneur de cette équipe"

Mais le Racing a perdu quatre de ses cinq derniers déplacements au stade Geoffroy-Guichard. Et surtout, Lens n’a gagné que trois de ses trente derniers matches à l’extérieur en Ligue 1 ? Les hommes d’Antoine Kombouaré vont devoir changer la donne, histoire de se rapprocher des non-relégables ; Lorient, 17e, n’est qu’à trois points.

« On espère faire plier Saint-Etienne », a déclaré l’entraîneur lensois en conférence de presse, qui juge ses adversaires « difficiles et redoutables», tout en se disant « conscient des difficultés que l’on va rencontrer. Depuis le début de saison, on est prêt à partir à la guerre avec ce groupe. Je suis fier d’être entraîneur de cette équipe ».

Mathilde L'Azou @MathildeLAzou