Départ de Thiago Silva, la fin d'une ère pour les supporters du PSG

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Thiago Silva

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Arrivé en 2012, Thiago Silva a été la première recrue star du PSG version qatari. Huit ans plus tard, le défenseur brésilien de 35 ans va quitter la Capitale, libre de tout contrat. Entre temps, il était devenu le capitaine emblématique du club, et son départ va laisser un grand vide sur le terrain et dans le cœur des supporters parisiens, qui saluent celui qui est désormais une légende du PSG.

Eté 2012, le PSG vient de se faire coiffer par la crête de Louis Nicollin et de son Montpellier Héraut Sporting Club, champion de France de Ligue 1 à la surprise générale. Pour ne pas revivre un tel échec, le club parisien se donne les moyens de ses grandes ambitions : Thiago Silva, le meilleur défenseur du monde, signe contre 50 millions d’euros, bonus compris. En provenance de l’AC Milan, le Brésilien précède de quelques jours son coéquipier Zlatan Ibrahimovic. Déjà directeur sportif à l’époque, Leonardo réussit là son premier gros coup à Paris. Huit ans plus tard, ce même Leonardo, revenu aux affaires parisiennes, a décidé de ne pas prolonger le contrat de Thiago Silva qui va quitter le club, libre de tout contrat.

Symbole d'une nouvelle ère

"C’est la fin de son histoire à Paris, et le début de sa légende", juge Rudy, supporter parisien de 36 ans. Il précise : "Ces 8 années de Thiago Silva à Paris, c’est l’un des grands symboles d’une nouvelle ère".  Analyste vidéo sur twitter et fan du PSG, Piotr ajoute : "Il a fait franchir plusieurs caps à notre défense. C’est quelqu’un qui faisait 35 matches de très haut niveau par saison. Il est de la trempe des joueurs qui construisent un projet sportif à eux seuls, comme Ibra ou Thiago Motta". La régularité et le professionnalisme du défenseur brésilien sont d’ailleurs les deux qualités qui ressortent le plus vite pour chaque supporter du PSG. "Quand il arrive au club en 2012, limite il apporte l’eau courante et l’électricité", illustre Piotr, "comme Zlatan, il a banalisé l’excellence. Son départ va être difficile à compenser sportivement".

"Il a toujours respecté le club. C’est l’âme de l’équipe, celui qui représentait le mieux le PSG qu’on aime. Avec Cavani, c’est un emblème", ajoute Melvin, plus connu sous le nom de @R10_PSG sur Twitter. "310 matchs au PSG, c’est pas rien et je le vois logiquement comme le meilleur défenseur de l’histoire du club, bien que les échecs européens viennent contraster son bilan", abonde Lucas, rédacteur pour CulturePSG. "Thiago a un sens du placement, de l’anticipation remarquable et a toujours réussi à apporter cette forme de sérénité derrière". Parfois contesté, notamment sur son capitanat, Thiago Silva met tout le monde d’accord au moment de quitter la capitale, et restera une légende du club parisien. "Ça a été le meilleur défenseur du monde pendant des années, on perd un joueur de classe mondiale", regrette déjà Rudy. 

Pour les amoureux du PSG, la pilule est d’autant plus difficile à avaler qu’ils n’auront peut-être pas l’occasion de dire adieu à leur capitaine et au meilleur buteur de l'histoire du club. "On aurait aimé de les voir prolonger jusqu’au mercato hivernal pour leur faire des adieux dignes de ce nom, mais ça ferait cher l’adieu en salaire", plaisante Rudy. "Il aurait mérité un départ digne de ce nom, plus que celui pour Motta en 2018, avec une toute petite banderole un peu ridicule", espère encore Piotr. "Je suis persuadé qu’il passera au Parc des Princes en avant- matchn quand tout sera revenu à la normale. On pourra alors lui rendre l’hommage qu’il mérite", imagine Lucas. "Mais l’émotion ne sera pas la même" conclut Rudy. 

Le roi est mort, vive le roi ?

Sur le départ, Thiago Silva va donc laisser un grand vide dans le cœur des supporters, mais aussi dans la défense parisienne. Capitaine depuis ses premiers mois au PSG, le Brésilien va devoir transmettre son brassard. Mais à qui ? "Le club a fait de Marquinhos sa tête d’affiche. Même s’il n’est pas formé au club, pour nous c’est comme si c’était le cas. Il est là depuis longtemps, c’est l’héritier naturel de Thiago qui était son mentor", analyse Rudy. Mais à l’image de Lucas, beaucoup ne sont pas d’accord : "Ca me semble compliqué d’en faire un gars fiable sur lequel le club peut compter. Je pense sincèrement que Marquinhos le récupérera mais je ne suis pas convaincu". Pour Piotr, la solution naturelle, c’est bien Marquinhos, mais… "Il était le numéro deux, il parle français, est titulaire, est là depuis longtemps mais je ne sais pas convaincu que ce soit un grand leader. J’ai en tête une image cette saison où Mbappé vient l’engueuler en fin de match, il n’aurait jamais dit ça à Thiago Silva".

Autre piste évoquée, Neymar : "Neymar a déjà tenté l’expérience de capitaine en sélection, elle ne s’est pas avérée très concluante", balaie Lucas. "Aucun supporter autour de moi ne veut le voir en capitaine vu ce qu’il s’est passé. Lui donner les clefs de l’équipe, ce n’est pas quelque chose de fiable, pour le responsabiliser ce pourrait être un des meilleurs choix mais l’institution doit se respecter et ne peut pas lui donner le brassard", explique Melvin. Pour Piotr, la solution serait d’instaurer un capitanat tournant "Entre Navas, Neymar, Verratti, Kimpembe et Marquinhos. Je ne vois pas un leader indiscutable. Cela traduit un manque de personnalité de l’équipe".

à voir aussi Le PSG ne conservera pas Thiago Silva, qui va quitter le club fin juin Le PSG ne conservera pas Thiago Silva, qui va quitter le club fin juin

Au-delà du brassard, il faudra aussi remplacer numériquement Thiago Silva, titulaire indiscutable dans l’axe droit de la défense. Secteur fort pourvu avec Marquinhos, Kimpembe, Diallo, Kehrer et Kouassi, l’axe de la défense parisienne parait armé pour survivre au départ de son taulier. Mais Marquinhos fera-t-il oublier son mentor ? Pas sûr selon Piotr : "Marquinhos ne fait pas des saisons aussi bonnes qu’on veut nous le faire croire. Il y a pas mal de moments où il est moyen, pas à la hauteur et ne prends pas assez de responsabilités. Jusqu’ici, les critiques étaient essuyées par Thiago Silva"

L’autre solution serait de recruter un nouveau cador mondial, mais personne n’y croit vraiment vu le marché actuel et les autres besoin du PSG : "Le besoin de recruter un défenseur pour pallier son départ me parait clair et je ne vois pas le PSG partir avec une charnière Marquinhos/Kimpembe, bien qu’elle était excellente face à Dortmund récemment. Ce sont deux joueurs qui continuent de progresser mais qui se comportent mieux quand ils sont entourés d’un taulier", analyse Lucas, qui conclut : "Qui peut répondre à cette demande ? Je ne sais pas. Laissons Leonardo faire le job cet été. Pour se séparer de Thiago Silva, il a forcément son idée derrière la tête". Peut-être que le directeur sportif parisien prépare un nouveau gros coup double, comme en 2012.