Ousmane Dembélé
Ousmane Dembélé encore décisif pour Rennes | AFP

Dembélé fait grimper Rennes sur le podium, Troyes relégué !

Publié le , modifié le

Profitant de la défaite de Nice à Paris (4-1), le Stade Rennais est monté provisoirement sur le podium de la Ligue 1 en dominant Reims 3-1. Le club breton (51 pts) peut encore se faire dépasser par Lyon (49 pts), qui joue dimanche à Lorient. Cette 32e journée de L1 a par ailleurs été marquée par la réaction de Toulouse, vainqueur de Caen 1-0. En revanche, Ajaccio a raté l'occasion de sortir de la zone rouge en chutant à domicile face à Saint-Etienne (0-2). Guingamp et Montpellier ont fait match nul (2-2), alors qu'Angers a arraché un succès à Troyes (1-0). L'Estac est mathématiquement reléguée.

Rolland Courbis a beau faire comme si Ousmane Dembélé était un joueur comme un autre, il devient de plus en plus difficile de faire fi des performances du jeune rennais de 18 ans. Auteur d'un doublé face à Reims (15e et 67e), le natif de Vernon qui est notamment convoité par le Bayern Munich a encore fait des misères à la défense adverse. Après l'ouverture de score signée Grosicki, le doublé de l'Espoir français a scellé un très précieux succès pour les Bretons, malgré la réduction du score de Mandi (59e). Rennes devra néanmoins attendre le match de Lyon qui joue dimanche à Lorient pour savoir s'il reste bien sur le podium, à l'issue de cette 32e journée.

Troyes en L2

Si Rennes est encore loin d'être assuré de décrocher cette troisième place, Troyes n'a plus le moindre espoir de se maintenir dans l'élite. Dernière du classement de L1 avec seulement 14 points au compteur, la formation troyenne a cette fois été battue 1-0 par Angers, assuré de rester en L1 l'an prochain. Cette 22e défaite scelle mathématiquement la descente de l'Estac en L2, le premier non relégable -Reims- comptant 19 points d'avance, et il n'en reste plus que 18 en jeu. Depuis la claque reçue à Marseille dès le 3e match (6-0), cette équipe qui tenait la lanterne rouge depuis la 12e journée, n'a jamais su trouver ses repères en L1. "Notre saison est ratée, souffle le capitaine Benjamin Nivet, usé moralement par une saison galère, peut-être la dernière de sa carrière. Mais on va essayer de rester professionnels et de finir du mieux possible." Pour l'entraîneur, Mohamed Bradja, "c'est cruel". "On a eu les occasions pour ouvrir le score et on prend encore ce but sur un ballon contré. C'est un peu le résumé de notre saison. On a fait un match cohérent. La relégation est actée mais sur le fond, ça ne change rien, les joueurs n'ont pas baissé les bras. On va essayer de montrer ce visage jusqu'au bout, pour le respect du club et de soi-même", a-t-il dit, dépité.

Toulouse garde espoir

De son côté, Toulouse a conservé ses chances de maintien en s'imposant 2-0 à Caen. Il s'agit de la deuxième victoire d'affilée du Téfécé à domicile, qui rebondit après avoir compté dix points de retard sur Reims au soir de la 28e journée. Cinq semaines plus tard et alors qu'il reste six journées à disputer, les hommes de Pascal Dupraz ne sont plus qu'à quatre points des Remois, toujours 17e. Depuis l'arrivée de Pascal Dupraz le 6 mars dernier, Toulouse a pris sept points sur douze possibles. Caen qui enregistre une quatrième défaite en cinq déplacements voit l'Europe s'éloigner.

Saint-Etienne lorgne sur le podium

Saint-Etienne reste pour sa part en course pour les places européennes à la faveur d'un succès (2-0), passant de la 7e à la 6e place. Les Verts qui doivent leur succès à Roux (14e) et Théophile-Catherine (58e) ne sont d'ailleurs qu'à trois longueurs du podium.
A noter par ailleurs le match nul 2-2 entre Guingamp et Montpellier. A la lutte pour le maintien, es deux équipes sortent plutôt satisfaites de ce score de parité , même si le club héraultais ne compte que quatre points d'avance sur la zone rouge.

Romain Bonte