Mathieu Debuchy pourrait être du voyage au Mondial
Mathieu Debuchy pourrait être du voyage au Mondial | ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Debuchy, des Verts aux Bleus ?

Publié le , modifié le

Libéré par Arsenal et revenu en France à Saint-Etienne cet hiver pour sauver le club de la relégation, Mathieu Debuchy a fêté son retour en Ligue 1 de la plus belle des manières. Auteur de 4 buts en 10 matchs dont un en fin de match à Strasbourg samedi, le latéral droit a remis les Verts sur le bon chemin, celui de la course à l’Europe. A deux mois de la Coupe du Monde et après la blessure de Djibril Sidibé, Debuchy peut commencer à rêver en russe.

Dans la catégorie “retour difficile à prévoir”, le cas Mathieu Debuchy mérite une récompense. A 32 ans et après des passages délicats à Arsenal et Bordeaux, le défenseur français revit dans le Forez. Élu joueur du mois de février en Ligue 1, il est l’un des artisans majeurs de la remontée au classement de l’ASSE. 16e fin janvier et à la lutte pour son maintien, le club a changé de combat en bouleversant son effectif. Deux mois après les signatures de Subotic, M’Vila et l’incontournable Debuchy et une série en cours de 11 matchs sans défaite, Saint-Etienne est 8e de Ligue 1, à un point de l’Europe. Et le latéral droit tatoué n’y est pas pour rien.

Avec ses quatre buts en dix matchs, il est le défenseur le plus prolifique des cinq grands championnats européens en 2018. Mais il serait réducteur de résumer le retour aux affaires de Mathieu Debuchy à ses prouesses offensives. Sa qualité de centre et sa science défensive ne se sont pas perdus dans la Manche et son association avec Loïc Perrin sur le flanc droit de la défense stéphanoise a permis aux Verts de retrouver des couleurs. Depuis son arrivée, les hommes de Jean-Louis Gasset ont encaissé 7 buts en 10 matchs (0.7 but par match). Sur les 12 rencontres précédentes, ils en avaient pris 28 (2.3 buts par match).

La Russie dans le viseur 

Son retour étincelant peut lui permettre de rêver de Mondial. Dans deux mois, l'Équipe de France entamera son épopée russe. Sur le côté droit bleu, il n’y a pas pléthore de talents et Didier Deschamps a des arguments pour sélectionner l’ancien lillois. Benjamin Pavard inexpérimenté, Djibril Sidibé blessé à Paris hier (dont l'indisponibilité est difficile à estimer), Debuchy remonte petit à petit dans la hiérarchie. Il pourrait même profiter de la potentielle méforme de Benjamin Mendy. En cas d’absence du mancunien, Sidibé pourrait retourner à ses premiers amours du côté gauche et laisser un couloir droit désert, que Mathieu Debuchy se ravirait d’animer.