Courbis : "Pourquoi pas être la surprise?"

Courbis : "Pourquoi pas être la surprise?"

Publié le , modifié le

L'entraîneur de Montpellier Rolland Courbis n'exclut pas "d'être la surprise" de la Ligue 1 si son équipe négocie bien les deux matches consécutifs à la Mosson face à Monaco, mercredi lors de la 7e journée, et samedi devant Guingamp.

Monaco, qui est sur deux succès d'affilée, est-il reparti de l'avant?
Rolland Courbis
: "Je ne sais pas. On ne va pas perdre de temps dans la préparation de ce  match avec ça. Le calendrier ne nous a pas épargnés pour le moment. Après six  journées, on a affronté Bordeaux, Marseille et Lille. On va affronter l'équipe  de Monaco de l'an passé, en se disant que James Rodriguez (transféré au Real  Madrid, ndlr) serait absent après avoir pris une béquille. Quant à Falcao, il  avait été remplacé dès l'an passé par Berbatov. On ne regarde surtout pas le  classement et on va tout faire pour que le match soit très compliqué pour Monaco".

Réussir une seule bonne mi-temps ne suffira pas pour battre Monaco...
R C
: "Pour eux non plus. Leur première mi-temps devant Leverkusen ne suffira  pas pour gagner à la Mosson. Monaco devra faire deux mi-temps comme la seconde  face aux Allemands pour avoir l'espoir de gagner. Pour notre part, on va tout  faire pour réaliser un gros match. Puis, on mettra l'accent sur la récupération  avant de recevoir Guingamp trois jours plus tard. Nous avons effectivement  l'obligation de faire deux mi-temps pour avoir un espoir de battre cette  équipe, qui est assez impressionnante sur le papier. Seulement, ce match ne se  joue pas sur le papier, mais à la Mosson, où nous ferons tout pour être un  adversaire très coriace".

Le rendement de votre secteur offensif est-il la priorité de votre chantier?
R C
: "Ce n'est pas l'attaque qui est moyenne, mais c'est l'ensemble de  l'équipe qui doit faire des progrès dans tous les secteurs pour améliorer son comportement offensif".

Plutôt solide à l'extérieur, avez-vous besoin d'un déclic à la Mosson?
R C
: "On est certes costaud à l'extérieur, mais on n'est pas mal non plus à  domicile. Nous devons faire mieux dans le comportement offensif, où je ne  regarde pas seulement les buts que nous marquons, mais les buts que nous  aurions pu marquer. Ce bilan est insuffisant. Ainsi, quand je vois la qualité  de nos joueurs de tête et la qualité de nos tireurs de coups francs et que nous  n'avons inscrit aucun but sur les coups de pied arrêtés, excepté le but de Tiéné (face à Metz, ndlr), j'attends que l'on s'améliore dans ce secteur lors des matches à venir".

Est-ce une semaine importante pour être l'un des "emmerdeurs de la Ligue  1" selon votre expression?
R C
: "Avec deux victoires lors de nos deux matches à domicile, qui sont  souvent compliqués à enchaîner, cela nous donnerait peut-être dimanche soir la  première ou la seconde place. Avec deux défaites, cela donnerait une place en  milieu de tableau. Nous avons en effet seulement trois points d'avance sur une  bande d'équipes qui comptent sept points. Après six journées, il s'est dégagé  rapidement les équipes qui termineront dans le haut de tableau. Aux cinq  premiers actuels, on ajoute Lyon et Monaco, et la traditionnelle surprise.  Comme beaucoup de clubs, on se dit pourquoi pas être cette surprise? On se  contenterait alors d'être champion des treize autres équipes".

AFP