Courbis : "donner une autre image"

Courbis : "donner une autre image"

Publié le , modifié le

L'entraîneur Rolland Courbis attend que Montpellier "montre une autre image" que face à Bordeaux (défaite 0-1 à domicile) à l'occasion du déplacement à Marseille dimanche lors de la 2e journée de Ligue 1.

A défaut d'avoir une obligation de résultat, n'avez-vous pas  l'obligation de vous rassurer après la défaite face à Bordeaux?
Rolland Courbis : "On aura l'obligation de résultat face à Metz car nous avons déjà  utilisé un joker important devant Bordeaux. Pour traîner cette défaite le moins  longtemps possible, il faudra faire un bon match à Marseille, quelque soit le  résultat, et battre Metz. On va essayer de poser des problèmes à l'OM pour  avoir la satisfaction de montrer une autre image et une autre copie. Et nous  voudrons nous servir de ce match pour faire devant Metz tout ce que nous n'avons pu faire devant Bordeaux."

Faut-il s'attendre à beaucoup de changements dans votre équipe après la  défaite face à Bordeaux?
R.C: "L'un des changements logique concerne la rentrée de Lucas Barrios, que  j'aurai aimé avoir face à Bordeaux même à 50% de ses possibilités. La non  participation de Barrios et la blessure de Bérigaud n'ont pas été un grand coup  de chance pour nous. Il y a eu pas mal de déception face à Bordeaux. Deplagne  reprendra son poste de latéral droit. El Kaoutari, qui a fait une bonne  préparation, et Jonas Martin seront utilisés aussi. Je n'attends pas de  cadeaux, mais je veux bien que l'on attende que le recrutement soit terminé.  Que l'on attende que l'entraîneur ne gère plus le cas Stambouli, qui commence à  me fatiguer. L'un de mes trois meilleurs joueurs, si ce n'est le meilleur, me  pose un problème de gestion jusqu'au 31 août. Néanmoins, je vais l'utiliser  pour le match à Marseille, et même pour la troisième journée face à Metz. Je ne  fais pas la publicité pour vendre Stambouli car j'aimerai le garder."

Votre impression favorable sur l'OM est-elle la même après son match à  Bastia?
R.C: "L'OM a fait un match nul à Bastia, qui ressemble plus à une défaite  qu'à un nul au regard du scénario. Quand tu possèdes l'effectif de l'OM et que  tu mènes de deux buts, tu as plus l'impression d'avoir perdu deux points que  d'en avoir gagné un. Quand je vois le potentiel offensif de cette équipe, les  joueurs qui la composent, je ne l'imagine pas terminer en deçà de la seconde  place. Bielsa, qui est reconnu comme un entraîneur très compétent, a la chance  d'avoir un effectif de très haut niveau sans les contraintes européennes du  PSG, Monaco ou Lyon. Dans le pire des cas, l'OM finira à la seconde place."

Votre match ne sera t-il pas compliqué dans un stade visiblement plein?
R.C: "Sur un plan psychologique, être encouragé par un stade Vélodrome plein  à craquer, cela peut être une arme redoutable pour l'OM. Parfois, cet arme peut  avoir un effet boomerang. Du côté de Marseille, tu es parfois encouragé une  première partie du match, mais des fois cela change sans qu'il y ait besoin du  mistral."

AFP