Brandao
Brandao n'a pas participé aux deux derniers entraînements du SC Bastia | STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Coup de tête de Brandao: Une enquête judiciaire ouverte

Publié le , modifié le

Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire dans l'affaire du coup de tête asséné samedi soir par Brandao à Thiago Motta.

Comme l'a révélé Europe 1, le milieu de terrain parisien a été entendu mardi par la police judiciaire parisienne, saisie de l'enquête. Cette dernière a été ouverte pour violence volontaire aggravée par la préméditation et par le fait qu'elle a été commise dans une enceinte sportive, a indiqué la source judiciaire. Au niveau disciplinaire, devant la Ligue de football professionnel (LFP), l'attaquant brésilien de Bastia risque jusqu'à deux ans de suspension ferme pour son geste, capté par les caméras du Parc des Princes dans les couloirs menant aux vestiaires, juste après la rencontre. L'ouverture d'une enquête judiciaire ouvre, elle, la possibilité d'un procès pénal.

Brandao s'excuse : les messages sont retirés

Le club parisien a annoncé que son milieu de terrain italien avait eu le nez fracturé à la suite de l'agression, qui a choqué le milieu du football  français. Le club corse a condamné "sans aucune ambiguïté" le geste de son joueur, sans toutefois le sanctionner. Mais Brandao était absent de l'entraînement de Bastia lundi et mardi. L'attaquant brésilien a demandé pardon lundi sur ses comptes Twitter et Facebook à Thiago Motta, mais ce message a ensuite disparu. Le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi avait réclamé une "suspension à vie" pour le joueur bastiais samedi soir.

AFP