Coronavirus : la LFP veut terminer la Ligue 1 au 30 juin

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Le PSG, champion de France en 2019.

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Alors que le report d'un an de l'Euro de football a été prononcé ce mardi, la Ligue de football professionnel a indiqué qu'elle espérait que les championnats de France de Ligue 1 et de Ligue 2 se terminent "d'ici au 30 juin". Une situation qui dépend bien évidemment de l'évolution de l'épidémie de Covid-19 qui paralyse actuellement la France.

La Ligue de football professionnel (LFP) a indiqué ce mardi qu'elle espérait terminer au 30 juin les saisons de Ligue 1 et Ligue 2, aujourd'hui à l'arrêt face à la pandémie de coronavirus, grâce au report d'un an de l'Euro-2020.

"On s'est donné comme principe majeur de tout faire pour terminer le 30 juin. L'objectif, c'est le 30, mais s'il faut terminer au-delà, on s'adaptera, avec les clubs et les joueurs. On jouera autant que faire se peut", a déclaré le directeur général exécutif de l'instance, Didier Quillot.

Un report de l'Euro qui ouvre la porte à la fin des championnats nationaux

La décision de l'UEFA, annoncée dans l'après-midi, de décaler le Championnat d'Europe à l'été 2021 offre de nouvelles possibilités au calendrier pour que les compétitions domestiques et internationales s'achèvent, une fois éloignée la pandémie de coronavirus qui a mis le football à l'arrêt. "Nous nous réjouissons de l'union sacrée du foot européen", a dit de son côté la présidente de la LFP Nathalie Boy de la Tour.

"Le Conseil d'administration (qui s'est réuni dans l'après-midi, NDLR) a rappelé que la priorité des priorités, c'était de terminer la Ligue 1 et la Ligue 2, compte tenu des enjeux sportifs et économiques qui sont les nôtres. C'est vital pour l'avenir des clubs et du football français", a-t-elle prolongé. Des propos qui devraient mettre fin aux hypothèses évoquées par certains présidents de clubs français - Jean-Michel Aulas en tête - qui envisageaient différents scénarii quant au classement final de la saison 2019-2020...

à voir aussi Coronavirus : Après la saison blanche, Aulas propose le classement sur 5 ans Coronavirus : Après la saison blanche, Aulas propose le classement sur 5 ans

"Il faut s'adapter et rester pragmatique"

Mais la question de la fin de la saison se heurte à plusieurs inconnues: d'abord sur sa date de reprise, liée au risque sanitaire, ensuite sur le calendrier, car 23 dates devront être trouvées sur une période courte.

Championnat, finales de Coupes, Ligue des champions... "Il y a eu l'unanimité absolue, des clubs, des Ligues européennes et de la Fifpro (le syndicat mondial des joueurs, NDLR) pour approuver la décision de l'UEFA et ses orientations", a expliqué Didier Quillot, présent à la réunion de l'instance européenne. "On pourra sortir du cadre qui dit que les Ligues jouent le week-end et l'UEFA la semaine. Il a été convenu ce matin que chacun pourrait jouer quand il voudrait pour terminer ses compétitions."

Toutefois, il pourrait y avoir des difficultés à dépasser le 30 juin pour des problèmes de droit, sans oublier la clôture des comptes des clubs mais aussi des problèmes contractuels avec les joueurs.

En attendant, il n'y aura pas de L1 avant le 15 avril, depuis la mise en oeuvre mardi d'un confinement général à l'échelle de la France, prévient la LFP. "Si la période de confinement dure 15 jours, et on ajoute deux semaines d'entraînement avant, on pourrait reprendre aux alentours du 15 avril. On peut tout anticiper, mais il faut surtout s'adapter et rester pragmatique", a conclu Nathalie Boy de la Tour.

AFP