Contre Nancy, Privat fait gagner Guingamp

Contre Nancy, Privat fait gagner Guingamp

Publié le , modifié le

L'En Avant de Guingamp s'est imposé contre Nancy (1-0) pour l'ouverture de la 31e journée de Ligue 1. Sloan Privat a été l'unique buteur du soir, à la 58e minute. L'attaquant a transformé une large domination guingampaise, aidée par l'expulsion de Modou Diagne en première période (27e). Guingamp remonte à la 8e place du classement en attendant la suite de la journée de Ligue 1. Nancy reste 18e et premier relégable.

En supériorité numérique dès la 27e minute, Guingamp a assuré son maintien, vendredi, lors de la 31e journée de Ligue 1 en battant Nancy (1-0), qui n'a pris qu'un point sur les neuf derniers matches. Avec 28 points, les Lorrains restent provisoirement 18e et barragistes virtuels, mais ils sont sous la menace directe de Bastia, qui reçoit Lille samedi, et de Lorient qui accueilli Caen dimanche, qui en comptent 25. Pour Guingamp, provisoirement 8e, ces trois points permettent de franchir la barre des 40 points, avec 41 unités, un total qui devrait suffire à garantir une place dans l'élite l'an prochain.

Le match, sans grand relief jusque là, a connu un premier basculement avec l'expulsion sévère et précoce du Nancéien Diagne, auteur d'un tacle manqué sur Jimmy Briand peu avant l'heure de jeu (27).  Si ce fait de jeu ne profita pas immédiatement aux Costarmoricains, il compliqua grandement la tâche de Lorrains qui, au fil de la partie, peinèrent de plus en plus à éviter le danger. Il a néanmoins fallu une mi-temps et une violente averse pour réveiller les locaux.

Après une première alerte sur une tête manquée de Briand (47e), ils ont trouvé la faille sur un crochet de Yannis Salibur à la sortie duquel le gaucher a trouvé Sloan Privat qui a signé son retour de blessure en trompant un Ndy Assembe excellent par ailleurs (1-0, 59). Si Guingamp n'a ensuite pas réussi à enfoncer le clou, cette défaite - la quatrième de rang pour Nancy - est très inquiétante alors que les hommes de Pablo Correa ont encore de sérieux clients comme Nice, Marseille, Monaco ou Saint-Étienne à affronter lors des sept derniers matches.

AFP