Saint-Etienne - Valenciennes
Le Stéphanois Renaud Cohade face à son ancien coéquipier José Saez | MAXPPP - PQR - LE PROGRES - YVES SALVAT

Cohade, un Vert qui retrouve le Nord

Publié le , modifié le

Après trois saisons passées à Valenciennes, Renaud Cohade revient dans le Nord avec son équipe de Saint-Etienne, désormais installée sur le podium. Après avoir participé au beau jeu de VA notamment à l'époque de Philippe Montanier, le milieu de terrain a l'ambition de ramener un bon résultat de ce déplacement, ce qui rapprocherait son ancienne formation de la zone de relégation. Les joueurs de Daniel Sanchez n'ont gagné qu'un seul de leurs douze derniers matches.

"Ayant joué là-bas trois saisons, je sais que ça ne va pas être facile." Renaud Cohade n'a rien oublié. A l'inter-saison, il s'est engagé avec Saint-Etienne, après avoir passé trois années dans le Nord, au sein d'une formation de Valencienne devenue spécialiste pour faire tomber les grosses cylindrées à domicile. Cette saison, Marseille est venu sa casser les dents (4-1). L'année d'avant, le futur champion, Montpellier, était tombé (1-0) sur cette pelouse du Hainaut, comme Lyon. Et la première année où Renaud Cohade a évolué dans cette équipe, sous la houlette de Philippe Montanier, Marseille, futur champion, Lyon, futur dauphin, Lille, 4e à l'issue de la saison et Bordeaux, qui luttait alors pour une qualification européenne, étaient tous sortis vaincus de ce terrain.

Les Valenciennois ont donc la recette pour s'offrir à domicile des prétendants à l'Europe. Et depuis le week-end dernier, Saint-Etienne en fait sérieusement partie, avec une belle position de 3e. "Ce n'est jamais facile de gagner là-bas", rappelle Cohade à l'approche de ce voyage. Le piège est d'autant plus à prendre au sérieux que les troupes de Daniel Sanchez n'ont décroché qu'une seule petite victoire lors de leurs douze derniers matches. Et après avoir réalisé un très bon début de saison, leur maintien n'est pas encore assuré. "C'est une équipe qui a besoin de points", admet le milieu de terrain, qui avoue que ce match aura une saveur particulière. "J'ai vécu trois ans humainement formidables. J'y ai laissé des amis. Il y a toujours un pincement au coeur quand on revient dans un club où tout s'est bien passé. Ca va être particulier pour moi. J'espère en partir avec quelque chose." Premier obstacle d'une série de trois (quarts de finale de Coupe de France et finale de Coupe de la Ligue), ce match à Valenciennes peut conditionner la suite, et donc la fin de saison où le peuple Vert rêve de décrocher enfin un titre, après 31 années d'abstinence au plus haut niveau.