Coronavirus : cinq questions sur le cluster découvert au sein de l'effectif du PSG

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
PSG.

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Avec six cas positifs au coronavirus déclarés, et peut-être plus à venir, le PSG est dans une situation sanitaire très compliquée. Jeudi soir, l'officialisation de trois nouveaux tests positifs après ceux de Neymar, Angel Di Maria et Leandro Paredes fait craindre le pire pour le récent finaliste de la Ligue des champions. La reprise en Ligue 1 du club de la capitale avait déjà été décalée au 10 septembre. Vacances à Ibiza, colère des Lensois et nouveau règlement de la LFP, on fait le point.

Trois nouveaux joueurs du Paris SG ont été testés positifs au coronavirus, portant à six le nombre de contaminés au sein du club et ces cas compliquant encore un peu plus la reprise du club en Ligue 1. "Les derniers tests PCR SarsCoV2 réalisés au sein de l'effectif du Paris Saint-Germain confirment le résultat de trois nouveaux cas positifs. Ces joueurs suivent le protocole sanitaire approprié", a annoncé jeudi soir le club de la capitale sur Twitter.

• Les vacances à Ibiza sont-elles à l'origine de ce cluster ?

Les trois nouveaux joueurs positifs au coronavirus au sein de l'effectif du PSG sont l'attaquant Mauro Icardi, le gardien Keylor Navas et le capitaine Marquinhos, s'est fait confirmer France Bleu Paris ce vendredi. Ceux-ci viennent s'ajouter aux trois déjà communiqués, ceux de Neymar, Angel Di Maria et Leandro Paredes. Tous ces hommes ont en commun le fait d'avoir passé quelques jours de vacances à Ibiza, fin août. Mais selon des sources internes, certains d'entre eux présentaient des symptômes avant leur arrivée sur l'archipel des Baléares, laissant la porte ouverte à une contamination plus précoce.

Comme précisé par le communiqué du club, tous suivent le protocole sanitaire, à savoir le placement en quarantaine à leur domicile et l'interdiction de prendre part aux entraînements collectifs et aux compétitions ces quatorze prochains jours.

à voir aussi PSG : Trois nouveaux joueurs testés positifs à la Covid-19 PSG : Trois nouveaux joueurs testés positifs à la Covid-19

• Paris peut-il connaître d'autres cas positifs dans les prochaines heures ?

En théorie, oui. L'inquiétude désormais côté parisien est de voir la liste s'allonger avec de nouveaux cas contacts, la période d'incubation étant toujours active. Cela pourrait aussi être le cas en sélection : le gardien n°2 de l'équipe de France, Steve Mandanda, a été testé positif au Covid-19 par deux fois et a dû quitter Clairefontaine ce vendredi matin, alors que Kylian Mbappé et Presnel Kimpembe font partie du rassemblement des Bleus.

à voir aussi Equipe de France : Steve Mandanda testé positif à la Covid-19 Equipe de France : Steve Mandanda testé positif à la Covid-19

• La LFP va-t-elle assouplir le protocole sanitaire pour éviter un nouveau report de Lens-PSG ?

Le PSG doit effectuer sa reprise en Ligue 1 le 10 septembre prochain face à Lens. Mais l'apparition de ces nouveaux cas fait redouter le pire, même si un report semble cependant un peu moins imminent avec l'assouplissement du protocole sanitaire décidé par la Ligue de football professionnel (LFP).

Jusque-là, la Ligue pouvait décider d'un report à partir de quatre cas positifs détectés au sein du club sur huit jours glissants. Selon le protocole amendé, validé par la Ligue mais qui devait être porté à la connaissance du ministère des Sports, il suffira désormais que 20 joueurs dont un gardien soient négatifs, sur une liste de 30 communiquée par le club, pour maintenir une rencontre. Le directeur général exécutif de la LFP Didier Quillot n'a pas précisé quand cette mesure entrerait en vigueur.

Le PSG, qui avait déjà décalé à vendredi la reprise de l'entraînement, pourrait devoir encore la retarder et l'effectif être obligé à s'entraîner par petits groupes, comme l'obligeait jusque-là la Ligue.

à voir aussi Coronavirus : la Ligue 1 veut maintenir les matches "tant que 20 joueurs par effectif sont négatifs" Coronavirus : la Ligue 1 veut maintenir les matches "tant que 20 joueurs par effectif sont négatifs"

• Quelle est la réaction du côté lensois ?

C'est la douche froide pour les Sang et Or. Le club nordiste avait déjà accepté de reporter son match contre le PSG, le premier en Ligue 1 à Bollaert depuis neuf ans, décalé du 29 août au 10 septembre à la demande des Parisiens, pour permettre aux partenaires de Neymar de souffler après leur parcours jusqu'en finale de Ligue des champions. Une bonne volonté qui pour certains supporters se retourne contre eux aujourd'hui.

Les photographies des joueurs parisiens à Ibiza diffusées sur les réseaux sociaux, paradant sur des yachts au large de l'île prisée des stars du foot, avec un respect tout relatif des gestes barrières malgré les consignes du club, a du mal à passer pour certains. "C'est du foutage de gueule après déjà un premier report. Là, partir en vacances tous ensemble, avec les sorties nocturnes... C'était sûr que cela arriverait", pestait de son côté Loïc Willer, président des North Devils, groupe de supporters lensois.

à voir aussi PSG : la fête d'Ibiza fait grogner les Lensois PSG : la fête d'Ibiza fait grogner les Lensois

• Le match PSG-OM est-il menacé ?

Prévue le 13 septembre prochain, soit trois jours après le match contre Lens, la réception de l'Olympique de Marseille au Parc des Princes est elle aussi compromise. Non pas tant sur la tenue ou non de la rencontre mais davantage sur le caractère sportif de ce choc de la Ligue 1. Avec six joueurs sur le carreau, Thomas Tuchel devra probablement faire face à un casse-tête pour construire son onze de départ. L'équité sportive risque d'être plus que mise à mal en ce début de saison.

Avec AFP

France tv sport francetvsport