Claude Puel Nice 2015
Claude Puel | PHILIPPE HUGUEN / AFP

Claude Puel: "Les choses peuvent encore bouger"

Publié le , modifié le

Déçu par la défaite de son équipe (1-0) à Nantes, samedi, qui éloigne Nice de la Ligue des champions, l'entraîneur Claude Puel reste persuadé que "les choses peuvent encore bouger" au classement sur les deux dernières journées.

On vous imagine déçu par le résultat, mais aussi par le contenu du match de votre équipe ?
Caude Puel: "C'est une déception, bien sûr, pour tout le groupe de ressortir avec une défaite. Notre première période n'était pas trop mal. On manquait un petit peu de verticalité, de jeu dans le dos des Nantais, qui mettaient beaucoup de pression, beaucoup d'agressivité dans leur jeu. On est très mal rentrés en deuxième période, et ça nous arrive malheureusement assez souvent et on a eu du mal à enclencher. Les Nantais sont très bien repartis avec beaucoup d'agressivité, de la verticalité. On a été mis pas mal à contribution et on a pris ce but, on avait pas mal de problèmes pour ressortir le ballon. Donc bravo à cette équipe de Nantes qui a su mettre beaucoup de pression. Nous, sur cette deuxième mi-temps notamment, on était en manque de beaucoup de choses".

Pensez-vous que la pression de cette fin de saison peut expliquer cette prestation en demi-teinte ?
CP: "Je ne sais pas. Peut-être. Un match à 14h c'est toujours un petit peu particulier. On est pas trop mal rentré dans le match, la première mi-temps n'était pas si inintéressante que ça. Par contre l'entame de la deuxième met un bémol à nos ambitions, c'est sûr, et c'est préjudiciable. Cette équipe se construit, se nourrit de tout ce qu'elle vit depuis le début de la saison. Tout ce qu'elle vit, là, également, dans cette fin de championnat, est important. Mais voilà il faut passer des paliers, il faut connaître ce genre de situations pour répercuter ça le plus sereinement possible sur le terrain".

Est-ce que cette défaite compromet les espoirs de podium ?
CP: "Non. Bien sûr qu'on est dépendant des autres rencontres, mais par principe il se passe toujours quelque chose dans les derniers matches. C'est arrivé ici, à Nantes, pour nous et ça peut arriver pour d'autres équipes également même si on pense qu'elles ont beaucoup d'avantages et beaucoup de possibilités. Les choses peuvent encore bouger d'ici la fin. Pour (nous), il y a deux matches à jouer, deux matches qui seront très importants pour être placés, le prochain devant nos supporteurs contre Saint-Etienne. Quel que soit le résultat de Saint-Etienne (ce soir à Toulouse), il faudra être présent chez nous".

AFP