François Ciccolini conf Bastia
L'entraîneur de Bastia François Ciccolini | Pascal POCHARD-CASABIANCA / AFP AFP / AFP

Ciccolini accuse Balotelli d'avoir insulté sa mère

Publié le , modifié le

L'entraîneur bastiais François Ciccolini accuse Mario Balotelli d'avoir "insulté (sa) mère" en marge de Bastia-Nice (1-1) vendredi dernier en championnat, pour expliquer ses injures envers l'attaquant italien de Nice relayées par les télés.

"Il a insulté ma mère et ça me pose vraiment un gros problème (...). Si j'ai craqué, c'est parce que Mario Balotelli a tenu des propos injurieux à l'égard de ma mère. Il y a des choses qui ne se disent pas", a dit le technicien dans L'Equipe. "Comme beaucoup de gens, j'ai découvert le lendemain qu'il avait été la victime de propos racistes, qu'il avait même eu de gros problèmes avec certains de nos supporters. Il était énervé. Mais moi, je n'y suis pour rien. Quand il est passé devant moi, à la fin du match, il a commencé à me parler et à m'insulter", a-t-il également déclaré. Canal+ avait diffusé lundi soir dans son émission J+1 une séquence vidéo montrant François Ciccolini s'adresser vertement à l'Italien. "Tu crois que j'ai peur de toi ? Casse-toi! Va te faire enculer!", lui lance-t-il au moment de rentrer dans les vestiaires du stade Armand-Cesari de Furiani lors de ce match entre deux clubs à la rivalité historique.

Ce match avait été marqué par les "bruits de singe" dénoncés le lendemain par Balotelli. "Est-ce que le racisme est légal en France ? Ou seulement à Bastia ?", s'était interrogé l'attaquant d'origine ghanéenne sur son compte Instagram samedi matin. Le soir du match, la chaîne beIN Sports avait diffusé des images d'une poignée de supporters bastiais véhéments à l'égard du joueur, notamment lors de l'échauffement.

AFP