Chamakh et la ritournelle d'un retour à Bordeaux

Publié le , modifié le

Ayant quitté Bordeaux pour Arsenal où il ne s'est imposé que de manière éphémère, Marouane Chamakh a avoué dans Sud Ouest qu'il allait s'interroger sur son avenir. Prêté à West Ham et sous contrat avec les Gunners jusqu'en 2014, il n'exclue pas un retour en Gironde: "Je vais me reposer la question, je vais voir. Tout le monde sait que Bordeaux est mon club de coeur. Je sais qu'il fait que je fasse des sacrifices parce que je ne peux pas rester comme ça. Si je trouve une entente avec Bordeaux, pourquoi pas. C'est possible."

Un retour de Marouane Chamakh en Gironde, c'est une rumeur qui revient régulièrement. Depuis son départ et surtout son manque de temps de jeu à Arsenal ou désormais à West Ham où il est prêté, l'attaquant marocain est souvent relancé vers Bordeaux, son club formateur. D'autant que ce dernier n'a jamais réussi à le remplacer. De passage à Talence pour un match caritatif au profit de l'association 1001 sourires dont il est le parrain, le Marocain a forcément été interrogé sur cette éventualité. "Je vais me reposer la question, je vais voir", a-t-il déclaré dans le journal Sud Ouest. "Tout le monde sait que Bordeaux est mon club de cœur. Je sais qu’il faut que je fasse des sacrifices parce que je ne peux pas rester comme ça. Si je trouve une entente avec Bordeaux, pourquoi pas, C’est possible. Je sais qu’il y a peu de chances que je reste à Arsenal. Si je reviens en France, ce ne pourra être qu’à Bordeaux". 

Connaissant une pénurie d'attaquants depuis les départs au Mercato de Jussiê et Gouffran, l'équipe de Francis Gillot peut encore se qualifier pour la Ligue Europe la saison prochaine, via la finale de la Coupe de France. Cela pourrait être un élément favorable pour un retour de cet attaquant, auteur de 56 buts en 230 matches de L1 avec les Girondins. Mais engagé dans une grande réduction des coûts, le club de Jean-Louis Triaud a-t-il les moyens de faire revenir un de ses "enfants" ?