L'incompréhension de l'attaquant Kamel Chafni
L'incompréhension de l'attaquant Kamel Chafni | FRED TANNEAU / AFP

Chafni suspendu à titre conservatoire

Publié le , modifié le

La Commission de discipline de la Ligue a décidé de suspendre le milieu de terrain Kamel Chafni à titre conservatoire, le temps de l'instruction, pour avoir bousculé l'arbitre central Tony Chapron après son exclusion lors de la rencontre de la 18e journée à Brest.

La commission précise dans un communiqué qu'elle a placé le dossier à l'instruction après audition jeudi de M. Chapron, de l'arbitre assistant Johann Perruaux, de Claude Laguillaumie, vice-président de l'AJA, et de Me Christian Vignet, avocat et représentant de Kamel Chafni. Dans le volet concernant les accusations de Chafni qui avait dénoncé des propos racistes du juge de touche Johann Perruaux, la commission "souhaite pouvoir disposer des enregistrements des propos échangés entre les arbitres à l'occasion de cette instruction".

Mercredi dernier, le club bourguignon avait annoncé que l'incident était "clos" entre Kamel Chafni et Johann Perruaux qui s'étaient "téléphoniquement entretenus, suite à l'intervention de leurs conseils (avocats) respectifs". Perruaux avait dit "qu'il regrettait cette vive réaction, qu'il n'avait pas eu à l'égard de M. Chafni une quelconque intervention à caractère raciste, qu'il était personnellement mobilisé autour de la lutte contre le racisme", selon le communiqué de l'AJA. "MM. Chafni et Perruaux regrettent l'exploitation médiatique de cette affaire et considèrent dorénavant l'incident comme clos, et dans un souci d'apaisement renoncent l'un à l'encontre de l'autre, à toute procédure", ajoutait le club.

Le 17 décembre, après son exclusion, Chafni avait accusé l'arbitre-assistant de lui avoir répondu "dégage l'Arabe !" lorsqu'il avait été le voir pour obtenir des explications sur un fait de jeu.

Gilles Gaillard