Edinson Cavani buteur pour le PSG
Edinson Cavani, déjà auteur de 4 buts en 3 matchs de Ligue des champions. | AFP

Cavani permet au PSG de respirer

Publié le , modifié le

Malgré encore quelques gros ratés, Edinson Cavani a permis au Paris Saint-Germain d’empocher les trois points du succès sur le terrain de Lille (0-1), lors du match d’ouverture de la 11e journée de Ligue 1. Avec 95 réalisations, l’Uruguayen se retrouve dans le Top 5 des meilleurs buteurs du PSG. Les Parisiens qui préparent leur match de Ligue des Champions contre Bâle (mardi), pointent provisoirement en deuxième position, juste devant Monaco, et à trois longueurs de Nice. Lille reste en 16e position.

  • LE MATCH

LE MATCH

Restant sur un nul 0-0 face à l’OM dimanche dernier, les hommes d’Unai Emery ont connu plus de difficulté dans l’entame de match. Plus libérés, les hommes de Frédéric Antonetti ont obtenu les premières occasions franches (Soumaoro, 3e et 16e). Puis au fil des minutes, le PSG a inversé la tendance en mettant le pied sur le ballon. Après une première tentative (17e), Di Maria est parvenu à tromper le dernier rempart lillois, mais son but a été refusé (22e). Cavani a raté quelques occasions dont une très nette (42e). L’Uruguayen a de nouveau connu un raté en début de deuxième période, avant de finalement rappeler qu’il sait toujours marquer des buts (0-1, 65e). Malgré une frappe d’Eder contrée dans la surface, les Nordistes ne sont pas parvenus à revenir au score.

  • LA POLEMIQUE

LA POLEMIQUE

Y avait-il main d’Angel Di Maria ? L’attaquant argentin pensait avoir ouvert le score à la 22e minute. Il a même commencé à le célébrer, mais l’arbitre de touche a agité son drapeau pour lui signifier qu’il n’y avait pas but. Après quelques (trop) vives discussions avec l’arbitre de champ M. Bastien, le but a été finalement refusé. S’il est difficile de juger –même avec le ralenti- cette main comme volontaire, le geste a vraisemblablement permis à l’attaquant parisien de mieux embarquer le ballon… La décision paraît donc logique.

  • LE JOUEUR

LE JOUEUR

Après avoir de nouveau peiné dans la finition, Cavani a marqué. Auteur de 14 buts en 13 matches, faisant de lui le leader du classement européen des buteurs, le N.9 parisien est entré dans l’histoire du club de la capitale. Grâce à sa reprise de volée placée juste sous la barre à la 65e minute, Cavani est tout simplement entré dans le Top 5 des meilleurs buteurs du PSG (toutes compétitions confondues). Avec 95 réalisations, le joueur de 29 ans vient d’égaler François M’Pelé. L’attaquant congolais qui avait porté le maillot parisien de 1973 à 1979 risque prochainement d’être dépassé par l’Uruguayen qui tentera par la suite de rattraper Mustapha Dahleb (98 buts), Dominique Rocheteau (100), Pedro Pauleta (109) et Zlatan Ibrahimovic (110).

  • LA DECLA

LA DECLA

Unai Emery: "C'était un match difficile face à un adversaire qui a beaucoup et bien défendu. En première mi-temps on a eu un nombre suffisant d'occasions pour marquer, mais on n'a pas réussi. On a eu de la constance en deuxième mi-temps pour continuer. On a été bon dans la profondeur et on s'est créé des occasions, il n'a manqué que l'efficacité. Je préfère un match où on a six occasions sans marquer, qu'un match où on a une seule et qu'on marque. On a eu moins d'occasions après la mi-temps mais on a réussi à marquer. C'était important de gagner pour reprendre la deuxième place du championnat et aussi pour la confiance individuelle et collective."

Romain Bonte