Ciani Lorient but contents
Les Lorientais | AFP

Carton plein pour Lorient, Bordeaux se replace

Publié le , modifié le

La performance de la soirée est incontestablement celle des Lorientais, faciles vainqueurs chez eux au Moustoir, face à une équipe de Metz désemparée (5-1). Dijon a enfin remporté un match en championnat après deux mois de disette, alors que Guingamp a essuyé une défaite sèche face aux Lillois. L'autre belle opération de cette 34e journée est pour Bordeaux, qui remonte à la 4e place après sa victoire face à Bastia.

Lorient – Metz : les Merlus passent la 5e

Trois places séparent Lorient de Metz (respectivement 18e et 15e), mais la dynamique des deux clubs est bien différente. Les Merlus ont remporté trois de leurs quatre derniers matches, notamment face à Lyon. Du côté de la Lorraine, la forme est différente : les Messins n’ont plus gagné depuis quatre matches en championnat.

Après 12 minutes de jeu, la première grosse occasion du match est signée Cabot, qui voit sa frappe sauvée de façon miraculeuse par Signorino. Metz ne parvient pas à réagir après cette première alerte, et encaisse le but de Michaël Ciani de la tête, quelques secondes plus tard (13e). Un penalty réussi pour Cheick Diabaté (32e) leur permet de recoller au score. Les deux équipes se quittent à la mi-temps sur ce score, après une première mi-temps équilibrée.

La seconde période est tout autre. Waris permet aux Lorientais de reprendre la main sur le score (50e), suivi de Jimmy Cabot (60e). Cabot, survolté, double la mise six minutes plus tard. Ces trois buts en quinze minutes font mener les Merlus 4 à 1. Moukandjo vient apporter sa contribution à l’édifice, en marquant le cinquième but de la soirée pour les Bretons (78e). 5-1, le score est lourd pour une équipe de Metz qui n’a pas su exister dans la deuxième période. Lorient réalise une excellente opération dans sa course au maintien, et continuent sur leur lancée.

Bordeaux – Bastia : Les Girondins se replacent

Une semaine après les incidents qui ont marqué la rencontre face à Lyon, la lanterne rouge arrive en Aquitaine, où la tâche est ardue face à des Bordelais qui souhaitent récupérer une place qualificative pour l’Europe.

Et c’est Bastia qui a plutôt l’avantage dans cette première période, alors que Bordeaux peine à installer son jeu. Tout reste à faire au terme de 45 premières minutes dénuées de grosses actions dangereuses. Malcom (55e) puis Sankharé (66e) viennent finalement débloquer la situation côté girondin, alors que côté bastiais la tension commence à monter suite à l’expulsion d’El Kaoutari. 2-0, le score ne bougera plus en faveur des Girondins, qui avaient besoin d’une victoire pour retrouver une place qualificative pour l'Europe. Les voilà 4e, en attendant le match de Lyon.

Dijon – Angers : Les Bourguignons empochent enfin les trois points​

C’est le duel entre les deux des équipes les moins en forme du moment. D’un côté, Dijon, 19e du championnat, qui peut encore rêver du maintien mais qui n’a plus gagné depuis le 11 février dernier (face à Caen). De l’autre, Angers, 13e, quatre défaites en cinq rencontres, avec pour leur défense un calendrier plutôt compliqué : PSG, Monaco, et l’OM.

Diony lance parfaitement le match des Bourguignons, en ouvrant le score dès la 5e minute. Lees-Melou vient enfoncer le clou, avec cette splendide frappe qui trompe Letellier (17e), suivi par Diony (encore lui), qui signe le doublé avec ce tir du droit (43e). Dijon se sent renaître à la fin de cette première mi-temps et mène parfaitement sa barque. Il faut attendre les 68e et 70e minutes pour voir la rencontre totalement relancée. Mangani (sur penalty) et Toko Ekambi permettent à Angers de recoller à 3-2, et d’espérer une autre issue que la défaite.

Après plus de deux mois sans victoire en championnat, ces trois points font du bien à une équipe dijonnaise qui n’a jamais manqué d’envie, mais qui voit enfin ses occasions récompensées.

Lille – En Avant Guingamp : Les Nordistes se relancent​

Guingamp ayant assuré son maintien depuis la 33e journée, c’est sereins que les Costarmoricains se déplacent dans le Nord, face à une équipe de Lille (14e) qui cherche à rester dans l’élite. Pour cela, les hommes de Franck Passi doivent impérativement l’emporter s’ils veulent se rassurer et envisager une fin de championnat plus tranquille.

L’ouverture du score est pour De Préville (8e), à la conclusion d’une belle action collective. C’est à nouveau lui qui est la finition, sur ce penalty réussi (35e). A la mi-temps, les Lillois ont le sourire dans leur antre du stade Pierre-Mauroy. Eder vient encore alourdir le score à la 66e minute, signant ainsi le troisième but de la soirée. Il n’y aura pas d’autres buts de la soirée, le score restant bloqué à 3-0 en faveur des Lillois. De quoi les relancer, en vue d’un maintien à assurer. Les voilà désormais 12e, alors que Guingamp descend à la 9e place. 

Caen – Nantes : les Canaris enchaînent

A la lutte pour le maintien (16e), Caen doit impérativement l’emporter dans son antre pour espérer rester dans l’élite. Mais avec six matches consécutifs sans victoire, les Normands doivent batailler face à des Nantais en forme mais qui ont perdu la semaine dernière, face aux Girondins.

Et ce sont les Canaris qui ouvrent le score (27e), grâce à Yacine Bammou, qui double la mise huit minutes plus tard, de la tête cette fois. La mi-temps est sifflée, les Caennais rentrent dans les vestiaires hués, dans leur propre stade. Caen n’a pas défait Nantes à domicile depuis septembre 2008. Pour le faire, il faudra attendre la saison prochaine, si les Normands parviennent à rester en Ligue 1…

Mathilde L'Azou @MathildeLAzou