Fabio Capello
Fabio Capello | GLYN KIRK / AFP

Capello dit non au PSG

Publié le , modifié le

Fabio Capello (67 ans) ne viendra sans doute pas au Paris-Saint-Germain, en dépit de ce qu'affirmait mercredi le quotidien selon "L'Equipe". La réponse n'a pas tardé. Selon "la Gazzetta dello sport", le technicien italien, qui dirige actuellement la sélection russe, aurait décliné l'offre parisienne, échaudé par le contrat proposé "1+1" (un an plus une option d'un an). Son fils avocat aurait fait part de la décision de l'entraîneur à l'issue d'une entrevue au parc des Princes avant les dirigeants du PSG.

Avec Fabio Capello à la tête de l'équipe, le PSG espérait effectuer un bon coup et mettre fin au feuilleton concernant le successeur d'Ancelotti.  L'ancien coach de la Juventus, du Real Madrid, de l'AC Milan ou de la sélection anglaise possède un vrai pedigree, digne du standing que les dirigeants parisiens souhaitent donner à leur club. La seule chose qu'ils avaient oubliée, c'est que l'aura du PSG n'est sans doute pas encore suffisante pour inciter un entraîneur de ce renom à renoncer à sa fonction actuelle, surtout sur une durée aussi courte, avec les incertitudes que cela entraîne.

Même si Capello pouvait souhaiter venir à Paris, c'eut été dans des conditions favorables et non pour une sorte d'intérim, alors que le club parisien envisage toujours la venue à terme d'Arsène Wenger.  

Wenger pour 2014 ?

Le contrat d'un an proposé à Fabio Capello devait en effet simplement permette au  PSG de voir venir. Car pour le club, il ne faut aucun doute qu'il  est urgent d'attendre de voir ce que décidera l'hiver prochain Arsène Wenger, le coach d'Arsenal. Si l'Alsacien décidait de ne pas renouveler le contrat qui le lie aux Gunners (jusqu'en juin 2014), les dirigeants qatariens seraient a priori très intéressés par sa venue. Faire signer l'Italien aurait pu être une intelligente façon de se couvrir mais Capello n'a sans doute pas apprécié d'apparaître comme un choix de substitution, Wenger une première fois,  José Mourinho, et Laudrup ayant refusé le poste.