Ligue 1, Canal+, BeIN Sport, Droits TV
Canal+ et BeIn Sport bientôt main dans la main | JEAN-SEBASTIEN EVRARD/ AFP

Canal+ récupère les droits TV de la Ligue 1 de beIN sports de 2020 à 2024

Publié le , modifié le

Dix jours après avoir récupéré les droits des deux plus belles affiches de chaque journée de la Ligue des champions pour la période allant de 2021 à 2024, Canal+ a repris les droits, détenus par beIN Sports, de la Ligue 1 pour la période de 2020 à 2024, pour une somme de 330 millions d'euros, grâce à un accord de distribution exclusif de beIN Sports via Canal. Le groupe qatarien, qui avait perdu les principales enchères au profit du nouveau groupe Mediapro, n'avait plus que deux matches de L1 (celui du samedi à 21h, et celui du dimanche à 17h).

Normalement, pour la première fois depuis 1984, Canal+ ne devait plus diffuser la Ligue 1. Lors du dernier appel d'offres, la chaîne cryptée avait été incapable d'arracher le moindre lot. Mediapro, nouvel entrant venu d'Espagne avec des capitaux chinois, avait presque tout raflé, ne laissant à beIN Sports l'autre roi du foot hexagonal, que des miettes. Ce sont ces miettes là que Canal+ a récupérées ce lundi 9 décembre. Mais elles ont une grande valeur.

Dans un tweet, le patron du groupe a officialisé la cession des droits détenus par beIN Sports, pour la période allant de 2020 à 2024. Ces droits comprennent le match du samedi à 21h, celui du dimanche à 17h, ainsi qu'un magazine le samedi à 23h qui pourra exploiter les deux premiers matches du week-end diffusés sur la chaîne de Mediapro, à savoir celui du vendredi à 21h et du samedi à 17h. 

Canal+ et beIN, les accords se multiplient

Dans un communiqué commun, Canal+ et beIN ont annoncé des discussions exclusives en vue d'un accord de distribution et de sous-licence, d'une durée de 5 ans. Dans ce cadre, beIN Sports prévoit notamment d'accorder à Canal+ l'autorisation d'exploiter ses droits concernant la L1 sur la période 2020/2024. L'accord en discussion entre les deux groupes prévoit aussi que Canal+ proposera dans ses offres l'ensemble des chaînes de BeIN Sports et leurs contenus. Et, parallèlement, Canal+ deviendra le distributeur exclusif de beIN Sports en France, auprès de toutes autres plateformes et opérateurs. Dans un entretien au Figaro, le patron de Canal+ Maxime Saada a précisé que son groupe allait racheter les droits de diffusion à BeIN Sports "à prix coûtant, soit 330 millions d'euros". beIN Sports va donc revendre à Canal+ tous ses droits concernant la L1 sur la période 2020/2024, et ne diffusera donc pas lui-même cette compétition française.

"Sur les 76 matchs faisant l'objet de cet accord, 57 matchs seront diffusés en exclusivité par Canal+ et 19 matchs seront co-diffusés avec Mediapro", a tenu à préciser la Ligue de football professionnel dans un bref communiqué, où elle dit "attend(re) de recevoir la copie du projet de contrat de sous-licence".

A Mediapro le gros du gâteau

Mediapro, le nouveau groupe fort du championnat de France, avait en effet raflé les lots 1, 2 et 4 dans cet appel d'offres: le grand match du dimanche à 21h, les deux magazines du dimanche à 19h et 23h, le magazine de présentation du vendredi soir, le match du dimanche à 13h et le multiplex du dimanche à 15h, et donc les deux matches du vendredi soir et du samedi 17h. Par ailleurs, les deux rencontres qui seront maintenant diffusées par Canal+ le seront également par la chaîne Mediapro.

Après avoir tenté de décroché une sous-licence à Mediapro, qui n'a pas voulu, Canal s'est dont tourné vers beIN Sports pour ne pas dire adieu à une compétition que le groupe couvre depuis 1984. Canal+ et beIN Sports, ce sont les deux grands gagnants de l'appel d'offres de la Ligue des champions. Associés, les deux groupes ont pu reprendre leur bien, abandonné pendant trois ans au groupe Altice (RMC Sports), et que convoitait Mediapro. Les grandes manœuvres se poursuivent dans l'univers français des droits TV autour du football.

à voir aussi beIN Sports et Canal + redeviennent diffuseurs de la Ligue des champions beIN Sports et Canal + redeviennent diffuseurs de la Ligue des champions