andy delort caen
Andy Delort, le buteur de Caen, a renversé Nice. | CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Caen piège Nice (2-0)

Publié le , modifié le

Le Stade Malherbe de Caen s'est imposé 2-0 (Rodelin, Delort) face à l'OGC Nice, quatrième du championnat. Les Caennais, dominés dans le jeu, ont parfaitement géré leurs contres et profité des rares erreurs niçoises. Nice a manqué l'occasion de reprendre la deuxième place du championnat à Monaco.

Dominer n’est pas gagner ! Nice est la dernière victime d’un des plus célèbres adages sportifs. Les Niçois se sont inclinés 2-0 sur la (piteuse) pelouse de Caen. Les Caennais ont réussi le coup parfait, comme la branche qui se plie avant de vous revenir en pleine figure. Presque 70% de possession, 13 tirs et 31 centres. Mais si Nice a dominé techniquement, c’est aussi ce qui les a trahis. Deux pertes de balle, deux contres éclairs de Caen, deux buts. Le premier faux pas est arrivé à 13e minute. Ismaël Diomandé, pour son premier match avec Caen, est parvenu à intercepter une passe trop fébrile de Nampalys Mendy dans sa moitié de terrain. Deux passes plus tard, Yoan Cardinale, le gardien niçois, est battu par une frappe de Ronny Rodelin. Puis se fut au tour de Ntibazonkiza de profiter d'une passe mal ajustée de Seri, cette fois dans la moitié de terrain caennaise. Un contre éclair terminé dans la surface par une faute de Mendy, inutile vu l'isolement de l'ailier burundais. Cardinale a plongé du bon côté sur le penalty, mais la frappe d'Andy Delort était parfaitement placée et dosée. 

Vercoutre, Delort et la pelouse, bourreaux de Nice

Nice a beaucoup tenté pour revenir, presque tout. Mais les hommes de Claude Puel ont buté sur deux obstacles majeurs. Le premier se fut la pelouse. Dans un état catastrophique, elle a sans cesse ralenti le ballon et gêné le jeu technique des Niçois. Hatem Ben Arfa, connu pour ses dribbles chaloupés et ses accélérations, a semblé particulièrement en difficulté face au terrain. Le second, et sans doute le plus important, ce fut Rémy Vercoutre. Le gardien du Stade Malherbe a multiplié les arrêts dans son style toujours aussi peu orthodoxe, tout en poings fermés. Une première parade merveilleuse sur une tête à bout portant de Caddy (30e) pour empêcher Nice de recoller au score. Puis une autre à la 63e sur une frappe à l'entrée de la surface de Seri. Vercoutre a maintenu son équipe hors de l'eau alors que les vagues niçoises se multipliaient. Andy Delort s'est également distingué dans cette rencontre. S'il n'a marqué que sur penalty, il est également impliqué dans deux des plus grosses occasions caennaises. Dès la 14e, l'attaquant caennais aurait pu doubler la mise après avoir dribblé Cardinale. Un tir sauvé par Maxime Le Marchand sur sa ligne de but. Il est aussi passé tout près d'inscrire le but de la semaine. Une reprise qui a frôlé le poteau après un coup du sombrero sur Mathieu Bodmer.  

Rennes peut dépasser Nice

Avec cette défaite, Nice a manqué l'occasion de piquer la deuxième place de Ligue 1 à Monaco, vaincu hier par Angers (2-0). Les Niçois (4e) voient revenir leurs adversaires du jour à leur niveau (36 points chacun). Ils pourraient également perdre une place au classement en cas de victoire de Rennes (34 points), qui affronte Bordeaux à 17h. Loin derrière le Paris Saint-Germain, premier avec 21 points d'avance, le reste du championnat de France est plus serré que jamais !