Zlatan Ibrahimovic
Zlatan Ibrahimovic a inscrit un but sublime en fin de première mi-temps | JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

A Caen, le PSG termine l’année en beauté

Publié le , modifié le

Le Paris Saint-Germain peut partir en vacances l'esprit libre. A Caen, le leader du Championnat a un peu plus assommé la concurrence en surclassant le Stade Malherbe (3-0) grâce à un doublé d'Angel Di Maria, très en vue, et une merveille de frappe de Zlatan Ibrahimovic. Invaincu, le groupe de Laurent Blanc affiche 51 points à la trêve, nouveau record absolu en Ligue 1.

"On a pris une leçon de football, et encore, ils ne sont même pas à fond". Au micro de Canal+, Nicolas Seube n’a pas fait dans la demi-mesure pour juger la performance du Stade Malherbe ce samedi à l’occasion de son dernier match de l’année. Alors que les locaux avaient de réelles raisons de croire à l’exploit, ils ont été, comme la quasi-totalité des 18 derniers adversaires du PSG en Ligue 1, cueillis à froid et finalement corrigés par un leader en mode rouleau-compresseur. Avec son équipe-type, le club de la capitale a rarement été aussi impressionnant cette saison. Seule frayeur parisienne : un penalty d’Andy Delort stoppé par Kevin Trapp en fin de rencontre (85e), quand le sort de la rencontre était déjà scellé. 

Di Maria omniprésent

En effet, le PSG n'a pas attendu la deuxième mi-temps pour se mettre à l'abri. Après un premier quart d'heure de jeu solide mais sans occasion franche, où Paris s'est progressivement installé dans le camp adverse, Angel Di Maria lançait les hostilités : seul au point de penalty suite à une mauvaise relance de la défense caennaise, l'Argentin avait le temps de contrôler et d’ajuster tranquillement Rémy Vercoutre (1-0). Sept minutes plus tard, les visiteurs manquaient de doubler la marque sur une quadruple occasion folle où Zlatan envoyait un retourné sur la barre transversale et où Vercoutre sortait deux parades de très haut niveau... pour repousser l'échéance. Car après la demi-heure de jeu, l'attaquant suédois inscrivait le but du break d'une sublime demi-volée aux 20 mètres. Le portier caennais restait figé sur sa ligne (2-0). 

Au retour des vesitiaires, Di Maria enfonçait le clou au terme d'un joli mouvement collectif, lobant Vercoutre de l'extérieur du pied gauche (3-0). Depuis son arrivée dans l'Hexagone cet été, l'ailier peut ainsi se targuer d'être impliqué, en 14 matches de Ligue 1, sur 15 buts parisiens (6 buts, 9 passes)! Ezequiel Lavezzi aurait pu aggraver la marque, mais à deux reprises (76e, 81e), Vercoutre détournait. Le raté de Delort, sur un penalty généreusement accordé, ne faisait qu'accroître l'impression d'invincibilité dégagée ce samedi après-midi par le PSG. Pour preuve, Caen n'a pas tenu la balle plus de 30% du match, et n'a pas cadré le moindre tir...

Avec 51 points à la trêve, le PSG bat le record jusqu'alors détenu par l'OL (50) et possède provisoirement 20 longueurs d'avance sur son dauphin, Angers. Seule équipe encore invaincue à travers les 5 principaux championnats européens, elle pourra dès la reprise poursuivre sa quête de record.